Eduardo Antonio Parra El Edén

Roman traduit de l’espagnol (Mexique) par François-Michel Durazzo

A paraître

12,5 × 19 cm
336 pages
979-10-387-0004-8
21,80
A paraître le 13/05/2021

Presse
presse@zulma.fr

Librairie
Valentin Féron
valentin.feron@zulma.fr
01 58 22 19 90

Au nord du Mexique, sur la frontière, la ville d’El Edén vit au rythme des guérillas entre narcotrafiquants. Racket, embuscades, exécutions et mises en scène macabres. Un soir, tout dégénère. Dans le dédale des rues incendiées et des barrages de pick-up, Darío se lance à la recherche de son petit frère de l’autre côté de la ville…

Huit ans plus tard, dans la pénombre d’un bar de Monterrey aux relents chargés d’alcool et de désirs perdus, Darío croise son ancien prof de lettres, exilé comme lui. D’une traite, ils se remémorent la nuit où tout a basculé – la violence aveugle, les rêves brisés, et surtout Norma, la fille dont Darío a toujours été fou amoureux.

Avec ce roman noir d’un réalisme foudroyant, Parra dresse le portrait d’un Mexique terrifiant de noirceur. Implacable et brillant.

Eduardo Antonio Parra

Eduardo Antonio Parra s’inscrit avec virtuosité dans la grande littérature mexicaine des Juan Rulfo et Carlos Fuentes. Ses nouvelles se situent dans la région frontalière du Nord, le long du Río Bravo (qu’on appelle Rio Grande côté gringos), avec des villes comme Ciudad Juárez, réputée être l’une des plus dangereuses au monde, ou à Monterrey, d’où il est originaire, et « qui engendre, écrit-il, des animaux nocturnes assoiffés de sang ». Prix Antonin Artaud 2009.



12,5 × 19 cm
336 pages
979-10-387-0004-8
21,80
A paraître le 13/05/2021

Presse
presse@zulma.fr

Librairie
Valentin Féron
valentin.feron@zulma.fr
01 58 22 19 90