Le Charme des après-midi sans fin
Dany Laferrière Le Charme des après-midi sans fin

Roman

Ajouter à ma liste d'envie
Ajouter à ma liste d'envie

11,5 × 17,5 cm
240 pages
978-2-84304-776-3
9,95
Paru le 02/05/2016
Dans le monde de Vieux Os, à Petit-Goâve, il y a d’abord Da, la grand-mère tant aimée. Il y a aussi les copains, Rico, le fils de la couturière, Frantz qui a « toutes les filles à ses pieds, mais ne comprend rien aux femmes », les parties de foot et les discussions sans fin, les rendez-vous sur la plage et les mères qui passent leur temps à surveiller les parages, Fifi la tigresse qui se bat comme un garçon, et bien sûr Vava, avec sa robe jaune et ses grands yeux noirs…
Après L’Odeur du café, Vieux Os évoque les jours les plus grisants et précieux de son adolescence, ravivant les sens contre les feux montants de la dictature. Un roman lumineux.
Dany Laferrière

Dany Laferrière est né en 1953 à Port-au-Prince. Depuis son premier roman, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, salué par une reconnaissance immédiate, à L’Art presque perdu de ne rien faire, en passant par L’Énigme du retour (Prix Médicis 2009), Dany Laferrière a construit une œuvre qui lui a valu son élection à l’Académie française. Zulma a déjà publié dans sa collection de poche L’Odeur du café, Le Charme des après-midi sans fin et Le Cri des oiseaux fous.



11,5 × 17,5 cm
240 pages
978-2-84304-776-3
9,95
Paru le 02/05/2016

Bonus

« Après l’enfance heureuse à Petit-Goâve relatée dans L’Odeur du café, on retrouve avec bonheur Vieux Os au moment de l’adolescence : la bagarre, la drague, les premiers émois amoureux, les mensonges et les histoires d’adulte. Un pas vers la fin de l’insouciance… mais quelle ambiance attachante ! »

Librairie Le Comptoir des mots — Paris

Les coups de cœur du Comptoir des mots

« Cette voix qui semblait si puissante,
il y a quelques instants, va s’éteindre.
Da dit que c’est ainsi la vie.
Un moment vous êtes là, on ne voit
que vous, on n’entend que vous,
on ne parle que de vous,
et un autre moment, on ne se souvient
même pas de votre visage.
Moi, je veux me rappeler toujours
les yeux de Vava. »

Le Charme des après-midi sans fin, Dany Laferrière

Dany Laferrière chez Zulma