Le Cri des oiseaux fous
Dany Laferrière Le Cri des oiseaux fous

Roman

Ajouter à ma liste d'envie
Ajouter à ma liste d'envie

11,5 × 17,5 cm
336 pages
978-2-84304-751-0
9,95
Paru le 01/10/2015

« Droite, fière, sans un sourire, ma mère me regarde partir. Les hommes de sa maison partent en exil avant la trentaine pour ne pas mourir en prison. Les femmes restent. Ma mère a été poignardée deux fois en vingt ans. Papa Doc a chassé mon père du pays. Baby Doc me chasse à son tour. Père et fils, présidents. Père et fils, exilés. Et ma mère qui ne bouge pas. Toujours ce sourire infiniment triste au coin des lèvres. Je me retourne une dernière fois, mais elle n’est plus là. »

Vieux Os a vingt-trois ans. Son ami Gasner, journaliste comme lui, vient d’être assassiné par les tontons macoutes. Dès lors s’enclenche la mécanique de l’exil, pressante, radicale : Vieux Os doit passer sa dernière nuit hors de chez lui.

De taps-taps bondés en déambulations hasardeuses, Vieux Os parcourt son monde en accéléré : les belles de nuit du Brise-de-Mer, bordel miniature où l’on parle d’amour et de grammaire, les amis de toujours, Lisa et Sandra – « l’une pour le corps, l’autre pour le cœur » –, les souvenirs d’enfance à Petit-Goâve dans le giron de Da, les tueurs qui rôdent, les anges gardiens aux allures de dieux vaudou, et toutes les bribes de vie saisies au vol dans les rues de Port-au-Prince…

Dany Laferrière

Dany Laferrière est né en 1953 à Port-au-Prince. Depuis son premier roman, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, salué par une reconnaissance immédiate, à L’Art presque perdu de ne rien faire, en passant par L’Énigme du retour (Prix Médicis 2009), Dany Laferrière a construit une œuvre qui lui a valu son élection à l’Académie française. Zulma a déjà publié dans sa collection de poche L’Odeur du café, Le Charme des après-midi sans fin et Le Cri des oiseaux fous.



11,5 × 17,5 cm
336 pages
978-2-84304-751-0
9,95
Paru le 01/10/2015

Bonus

« L’un des plus importants titres de l’écrivain haïtien. »

Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire

Les lectures de Mohammed Aïssaoui

« Dans ce magnifique roman, Dany Laferrière nous offre un véritable chant d’amour pour son pays Haïti. Splendide ! »

Gloria, Fnac - Bordeaux

« Une méditation splendide sur la culture haïtienne, les relations entre les êtres, la place des parents, l’amour et la sexualité. »

Thierry, librairie L’Ange - Gisors

Dany Laferrière chez Zulma