Jean-Marie Blas de Roblès Dans l’épaisseur de la chair

Roman
Prix Littéraire des Journées du Livre Européen et Méditerranéen 2018

Ajouter à ma liste d'envie
Ajouter à ma liste d'envie

12,5 × 19 cm
384 pages
978-2-84304-799-2
20,00
Paru le 24/08/2017
Autres formats
Numérique

C’est l’histoire de ce qui se passe dans l’esprit d’un homme. Ou le roman vrai de Manuel Cortès, rêvé par son fils – avec le perroquet Heidegger en trublion narquois de sa conscience agitée. Manuel Cortès dont la vie pourrait se résumer ainsi : fils d’immigrés espagnols tenant bistrot dans la ville de garnison de Sidi-Bel-Abbès, en Algérie, devenu chirurgien, engagé volontaire aux côtés des Alliés en 1942, accessoirement sosie de l’acteur Tyrone Power – détail qui peut avoir son importance auprès des dames…

Et puis il y a tous ces petits faits vrais de la mythologie familiale, les rituels du pêcheur solitaire, les heures terribles du départ dans l’urgence, et celles, non moins douloureuses, de l’arrivée sur l’autre rive de la Méditerranée.

Dans l’épaisseur de la chair est un roman ambitieux, émouvant, admirable – et qui nous dévoile tout un pan de l’histoire de l’Algérie. Une histoire vue par le prisme de l’amour d’un fils pour son père.

Jean-Marie Blas de Roblès

Révélé au grand public en 2008 avec Là où les tigres sont chez eux (Prix du roman Fnac, Prix du jury Jean Giono et Prix Médicis), puis L’Île du Point Némo, Jean-Marie Blas de Roblès ne cesse de nous ouvrir d’extraordinaires horizons de fiction.

 

« Porté par les plaisirs du roman d’aventures, Jean-Marie Blas de Roblès accomplit l’ambition que devrait avoir tout écrivain conscient de ses pouvoirs. Il amène son lecteur vers une sorte d’étrangeté familière, où le monde, débarrassé des habitudes que nous avons prises avec lui, est soudain devant nous comme si nous le voyions pour la première fois. »

Florent Georgesco, Le Monde des livres



12,5 × 19 cm
384 pages
978-2-84304-799-2
20,00
Paru le 24/08/2017
Autres formats
Numérique

Bonus

« Lui rendre justice demanderait plusieurs tomes d’une patrologie manuscrite – avec des ratures visibles, des reprises, des corrections notariales – comme elle s’est ébauchée dans mon esprit durant ces dernières heures. Non par souci de vérité – cette chose affreuse – mais pour faire mienne sa blessure, coïncider avec elle dans l’épaisseur de la chair ; parce qu’il s’agit d’abord d’entrailles et de terre rouge, d’ivresse de vivre, d’embrasement de l’âme sous la lumière du plein été. »

Dans l’épaisseur de la chair, Jean-Marie Blas de Roblès

« Situations romanesques cocasses, familiales, tragiques et guerrières, avérées ou fictives, peu importe, le talent
de Jean-Marie Blas de Roblès n’est plus à démontrer. »

Betty, librairie La Buissonnière - Yvetot

Les coups de cœur de la librairie La Buissonnière

« Dans l’épaisseur de la chair ressuscite un père, et sa famille. Un grand roman sur l’histoire des pieds-noirs. »

Damien Aubel, Transfuge

Les lectures de Damien Aubel

« Quel coup de génie de mettre en scène ce fils dans une si vilaine posture ! Ce procédé sert admirablement un récit “ambitieux, émouvant, admirable” et très accessible. »

Stéphanie, librairie Furet du Nord - Lille

Les coups de cœur de la librairie Furet du Nord

« C'est l’occasion pour Jean-Marie Blas de Roblès d’embrasser une grande partie de l’histoire de l’Algérie, une généalogie aux branches blessées
et des traumatismes qui marquent
au fer rouge les mémoires. »

Mohammed Aïssaoui, Le Figaro Littéraire

Les lectures de Mohammed Aïssaoui