Ajouter à ma liste d'envie
Ajouter à ma liste d'envie

12,5 × 19 cm
192 pages
978-2-84304-575-2
18,50
Paru le 02/02/2012
Autres formats
Numérique

Roman inédit, roman posthume, Cartons nous restitue toute la verve et tout le génie dramatique de Pascal Garnier. Ça commence par un déménagement – morceau de bravoure anthologique – qui d’une certaine manière est le sujet du livre : Brice quitte son appartement lyonnais pour une grande maison, entre un bourg et une route nationale. Mais il se retrouve sacrément seul, au milieu des cartons, dans cette vieille bâtisse où soufflent les mémoires mortes. Les évocations d’Emma, son épouse en reportage à l’autre bout du monde, l’attente d’un appel improbable, ou la rencontre avec Blanche, une étrange femme-elfe, sorte de spectre de l’enlisement provincial, ponctuent cette dégringolade dans l’enfer des cartons.

 

Cartons est un de ces chefs-d’œuvre sur le pouce dont Pascal Garnier possédait à merveille la recette : il y faut du style, un humour d’ébène et ce goût immodéré pour les drames humains. Voilà un roman qui se lit d’une traite tout comme une boisson forte avalée cul sec par un temps de chien. 

 

Pascal Garnier

Figure marquante de la littérature française contemporaine, Pascal Garnier (1949-2010) avait élu domicile dans un petit village en Ardèche pour se consacrer à l’écriture et à la peinture. Merveilleux romancier d’atmosphère, il excelle dans l’art du détail juste, du portrait en taille-douce et du dialogue plus vrai que nature – avec un humour ravageur. Pascal Garnier a reçu le Prix de l’Humour noir pour Flux, et le Grand Prix de la SGDL pour Chambre 12. Zulma a publié treize de ses romans, dont Comment va la douleur ?, la Théorie du panda ou Lune captive dans un œil mort, traduits dans une dizaine de langues.



12,5 × 19 cm
192 pages
978-2-84304-575-2
18,50
Paru le 02/02/2012
Autres formats
Numérique

Bonus

« Pascal Garnier sait
assaisonner le désespoir
de suffisamment d’humour
et de tendresse. »

Yves Viollier, La Vie

« Du Pascal Garnier à l’état pur.
Une fanfaronnade pour défier la solitude,
le désamour, la mort.
Un cri de rage.
Une envolée lyrique.
Un appel au secours.
Une chanson légère. »

Martine Laval, Le Matricule des Anges

« Un roman posthume définitivement dramatique mais avec cette allégresse d’écriture qui a été toujours la marque de fabrique de l’auteur. »

André Rollin,
Le Canard enchaîné

« Un poète des calmes plats et des tempêtes de l’âme. »

Philippe Mériotte, librairie Charlemagne — Toulon

« C’est ricanant, désespéré. Ecrit avec ce talent
inouï qu’avait Garnier de nous faire éprouver
la pauvre humanité. Celle de nos chagrins
impossibles à consoler. »

Xavier Houssin, Le Monde

Pascal Garnier chez Zulma