On s’y fera
Zoyâ Pirzâd On s’y fera

Roman traduit du persan (Iran) par Christophe Balaÿ

A paraître

11,5 × 17,5 cm
320 pages
9791038701632
10,95
A paraître le 05/01/2023
« Arezou observa la Xantia blanche qui cherchait à se garer devant l’épicerie. “Je parie que tu vas rater ton créneau, p’tit mec”, grommela-t-elle, le coude sur le rebord de la portière, une main sur le volant. »
Arezou dirige l’agence immobilière qu’elle a héritée de son père. Pour le reste, elle est prise en étau entre une mère aussi horripilante qu’obstinée, et une fille bien partie pour prendre la relève. Jusqu’au jour où Zardjou lui achète une maison…
Dans un roman d’une subtilité et d’une vigueur merveilleuses, Zoyâ Pirzâd brosse le portrait d’une société pleine de contradictions et celui d’une femme passionnante, aussi drôle qu’attachante – la version moderne, active et divorcée d’une héroïne de Jane Austen.
« On s’y fera n’est rien d’autre que l’apparition impromptue de la douceur et de l’amour quand on n’y croyait plus. »

Astrid Éliard, Le Figaro littéraire

Zoyâ Pirzâd

Romancière, nouvelliste hors pair, Zoyâ Pirzâd, née à Abadan d’un père iranien d’origine russe et d’une mère arménienne, fait partie de ces auteurs iraniens majeurs qui ouvrent sur le monde l’écriture persane sans rien céder de leur singularité. Découverte par Zulma en 2007 et d’emblée très remarquée, elle compose, d’ une œuvre à l’autre, un kaléidoscope de la vie en Iran – du point de vue des femmes –, et bien au-delà, de la vie tout court.



11,5 × 17,5 cm
320 pages
9791038701632
10,95
A paraître le 05/01/2023

Bonus

« À travers un portrait de femme, Zoyâ Pirzâd brosse
celui de la société pleine de contradictions qu’est la
sienne. L’Iran d’aujourd’hui. Une jolie découverte… »

Librairie L’Orange Bleue — Orange

Les coups de cœur de la librairie L’Orange bleue

« Voici un texte très vif, remarquable de légèreté, qui dit entre rires et larmes, les tabous, les blessures profondes et les joies d’un pays comme l’Iran. Ce portrait attachant d’une femme moderne, Arezou, en plein cœur de Téhéran est habité d’une douce rage, celle que l’on ne voile pas. »

François Reynaud, librairie Lucioles — Vienne 

Les coups de cœur de la librairie Lucioles

« Ma mère est une séductrice née.
Elle séduit les hommes,
elle séduit les femmes,
et probablement, quand elle est seule
face à son miroir, elle se séduit elle-même. »

On s’y fera, Zoyâ Pirzâd

« Magnifique roman
tout en pudeur
sur le désir d’aimer
dans une société
pleine de contradictions. » 

Nadine Dumas, librairie L’Esprit large — Guérande

Les coups de cœur de la librairie L'Esprit large

Zoyâ Pirzâd chez Zulma