Ricardo Piglia La Ville absente

Roman traduit de l’espagnol (Argentine) par François-Michel Durazzo

Ajouter à ma liste d'envie
Ajouter à ma liste d'envie

12,5 × 19 cm
208 pages
978-2-84304-486-1
20,30
Paru le 03/09/2009

Le gaucho invisible, la petite fille rousse, la jeune fille muette… Mais aussi Mac Kensey, qui a reconstruit son cottage en Patagonie et vit suspendu aux ondes de la BBC, un professeur hongrois spécialiste du Martín Fierro incapable d’apprendre l’espagnol, la danseuse du Majestic folle d’un gangster coréen. Autant d’histoires auxquelles se mêlent des personnages historiques tels Macedonio Fernández ou Evita Perón, qui naissent, se modifient à l’infini et s’enchevêtrent autour d’Elena, être étrange, mi-femme, mi-machine. Dans ce roman aux multiples récits, chacun tente d’échapper à ses obsessions, celles qui traversent toute l’œuvre de Ricardo Piglia – au cœur du langage et du temps.

Ricardo Piglia

Romancier, essayiste et scénariste, Ricardo Piglia (1941-2017) est reconnu comme l’un des plus grands auteurs argentins. Il a également dirigé la Série noire d’une célèbre maison d’éditions à Buenos Aires et enseigné à Princeton et Harvard. Parmi de nombreuses récompenses, il a reçu le prix Ricardo Gallegos, le plus important prix littéraire d’Amérique latine.

C’est en s’emparant du braquage qui a défrayé la chronique en 1965 à Buenos Aires que Piglia a réinventé, à la manière magistrale d’un Truman Capote ou d’un Norman Mailer, le roman noir argentin. Argent brûlé a été récompensé par le prix Planeta.



12,5 × 19 cm
208 pages
978-2-84304-486-1
20,30
Paru le 03/09/2009