El último lector
David Toscana El último lector

Roman traduit de l’espagnol (Mexique) par François-Michel Durazzo
Prix Antonin Artaud France-Mexique


978-2-84304-631-5
9,99
Paru le 02/05/2013
Autres formats
Poche Z/aGrand format

Dans le petit village d’Icamole, au nord du Mexique, Remigio découvre au fond d’un puits le corps d’une fillette inconnue. Ce qui pourrait rester un simple fait divers devient matière à un océan de fictions et d’imbrications romanesques : car c’est à la lumière des romans qu’il lit avec autant de fureur que de délectation que Lucio, le bibliothécaire du village, mène l’enquête. Laquelle le conduit sur les traces d’Herlinda, sa femme disparue, qu’aucune lecture n’aura pu lui restituer.

Le roman progresse au fil des découvertes d’un lecteur hors norme qui laisse toutes les fictions interpréter et résoudre les cruautés du monde réel.
Entre réalisme et fantastique, une réflexion virtuose sur les enjeux de la fiction, par l’un des auteurs mexicains les plus inventifs de sa génération. Jubilatoire.

David Toscana

Né en 1961 à Monterrey, David Toscana est l’un des romanciers mexicains les plus talentueux de sa génération.
Depuis le fameux El último lector, il nous offre des romans d’une inventivité magnifique, doublée d’une réflexion virtuose sur les enjeux de la fiction. Ses œuvres sont traduites dans une dizaine de langues.

« De page en page, on voit double, on voit triple, on voit magique. Certains ont l’alcool gai. Toscana a l’imagination heureuse. » Frédéric Vitoux, Le Nouvel Observateur



978-2-84304-631-5
9,99
Paru le 02/05/2013
Autres formats
Poche Z/aGrand format

Bonus

« Ce roman mêle avec force deux registres
habituellement tenus pour incompatibles,
celui du réalisme et celui du fantastique. »

Muriel Steinmetz, L’Humanité

« Enquête littéraire
et livresque où se déploie
une incroyable imagination »

Karim Benmiloud, librairie Compagnie — Paris

« Par une sorte de mise
en abyme inversée, Toscana lie
étroitement son récit à celui
des romans évoqués par
son personnage. [...] Ce livre
est un objet unique. »

Anne-Marie Genest, librairie Pantoute — Québec (Canada)

« Certains ont l’alcool gai.
Toscana a l’imagination heureuse. Il invente dix,
vingt, cent romans à partir de cette macabre
découverte. Vite, une autre tournée ! »

Frédéric Vitoux, Le Nouvel Observateur

David Toscana chez Zulma