Notre quelque part
Nii Ayikwei Parkes Notre quelque part

Roman traduit de l’anglais (Ghana) par Sika Fakambi
Prix Laure-Bataillon – Prix Baudelaire de la traduction 2014

Rupture de stock


12,5 × 19 cm
304 pages
978-2-84304-675-9
22,00
Paru le 06/02/2014
Autres formats
Poche Z/aNumérique

C’est Yao Poku, vieux chasseur à l’ironie décapante et grand amateur de vin de palme, qui nous parle. Un jour récent, une jeune femme rien moins que discrète, de passage au village, aperçoit un magnifique oiseau à tête bleue et le poursuit jusque dans la case d’un certain Kofi Atta. Ce qu’elle y découvre entraîne l’arrivée tonitruante de la police criminelle d’Accra, et bientôt celle de Kayo Odamtten, jeune médecin légiste tout juste rentré d’Angleterre. Renouant avec ses racines, ce quelque part longtemps refoulé, Kayo se met peu à peu à l’écoute de Yao Poku et de ses légendes étrangement éclairantes…

Porté à merveille par une traduction qui mêle français classique et langue populaire d’Afrique de l’Ouest, ce roman époustouflant nous laisse pantelants, heureux de la traversée d’un monde si singulier.

Meilleur premier roman étranger, sélection Lire
Prix Mahogany

Prix Laure Bataillon 2014 de la meilleure œuvre traduite
Prix Baudelaire de la traduction 2014

Nii Ayikwei Parkes

Romancier, poète du spoken word, nourri de jazz et de blues, Nii Ayikwei Parkes est né en 1974. Il partage sa vie entre Londres et Accra. Notre quelque part, premier roman très remarqué, finaliste du Commonwealth Prize, est une véritable découverte.



12,5 × 19 cm
304 pages
978-2-84304-675-9
22,00
Paru le 06/02/2014
Autres formats
Poche Z/aNumérique

Bonus

« Un premier roman qui inaugure de belles choses pour Nii Ayikwei Parkes tant c’est un plaisir de se plonger dans l’univers qu’il nous narre, entre Accra qui grouille de vie et le mysticisme du village. »

Librairie Le Genre Urbain - Paris

Les coups de cœur de la librairie Le Genre Urbain

« Notre quelque part est un petit bijou d’humour décalé en même temps qu’une fine plongée dans l’Afrique contemporaine. Il se lit comme un proverbe africain : avec le sourire mais sans jamais perdre de vue la vérité sous-jacente des rapports humains. »

Librairie L’Esprit Livre — Lyon

Les coups de coeur de la librairie L’Esprit livre

« Ce roman Ghanéen, porté par une écriture mêlant français classique et langue populaire d’Afrique, est construit comme un polar mais ne s’arrête pas à l’intrigue policière car il est également le portrait d’un pays peu connu, tiraillé entre la modernité et les traditions et entaché par la corruption. » 

 Librairie La Passerelle — Antony

Les coups de cœur de la librairie La Passerelle

Nii Ayikwei Parkes chez Zulma