L’Hiver de la grande solitude
Ismail Kadaré L’Hiver de la grande solitude

Roman traduit de l’albanais par Jusuf Vrioni

Nouveauté
Ajouter à ma liste d'envie
Ajouter à ma liste d'envie

672 pages
9791038701076
12,50
Paru le 01/09/2022

Tirana, hiver 1960. Besnik va bientôt se marier. Mais il doit d’abord accompagner la délégation albanaise à la Conférence de Moscou. Sur place, le ton monte. Une incroyable nouvelle se propage : l’Albanie aurait acheté du blé à la France ! Le grand frère soviétique leur aurait-il coupé les vivres ? À son retour, Besnik s’enferme dans un mutisme ravageur. Parmi ses proches comme dans la rue, on attend des réponses. La crainte d’un blocus et l’espoir d’un renouveau se cristallisent au gré des rumeurs – pour Xan le photographe, Rem le balayeur, ou Zana, sa fiancée qui ne le comprend plus…

Fresque magistrale du temps de la discorde, L’Hiver de la grande solitude entrecroise vies ordinaires et destins légendaires pour composer le grand roman symphonique d’Ismail Kadaré.

Ismail Kadaré

Ismail Kadaré est né en 1936 dans le sud de l’Albanie. Il s’installe en France en 1990, et partage désormais sa vie entre Paris et l’Albanie. Son œuvre, traduite dans plus de quarante langues, a été récompensée par de nombreux prix, dont le prestigieux Man Booker International Prize en 2005. Il est considéré comme l’un des plus grands écrivains européens contemporains, et souvent cité pour le Prix Nobel de littérature.



672 pages
9791038701076
12,50
Paru le 01/09/2022

Bonus

« Ce sont de véritables
fresques, où en écho,
les personnages et leur vie
privée jouent
un rôle majeur. »

Frédérique Roussel,
Libération

« Puisant autant dans l’analyse politique
que dans la mythologie, Kadaré
mêle dans des romans au souffle épique
la dénonciation du présent
et l’allégorie du passé. »

Hubert Prolongeau, Télérama

« Le plus universel
des auteurs albanais. »

Le Figaro

« L’un des plus
grands écrivains
de notre temps. »

RFI

« Une figure majeure de la littérature »

Alexis Lacroix,
L’Express

« Un regard acéré sur les folies de la haute politique…
Un attachement intime à l’aventure albanaise.
Une empathie pour les individus qui en sont
partie prenante. Le tout servi par une capacité
toute shakespearienne à mêler le réalisme
et le lyrisme, la bouffonnerie et le mythe. »

Le Monde diplomatique

Ismail Kadaré chez Zulma