Pramoedya Ananta Toer

Pramoedya Ananta Toer est né en 1925 sur l’île de Java. Il a été emprisonné par le gouvernement colonial hollandais de 1947 à 1949. En 1965, sous la dictature de Suharto, il est envoyé au bagne de Buru, dont il sort en 1979 sous la pression internationale. Grand humaniste, fidèle à ses idéaux jusqu’à la fin de sa vie en 2006, il est surveillé et systématiquement censuré. Son œuvre est immense – plus de cinquante romans, nouvelles et essais, traduits dans près de quarante langues.

Fresque politique, roman d’initiation d’amour et d’émancipation, le Buru Quartet est une incroyable machine romanesque – géniale, puissante, unique.

 

Pramoedya Ananta Toer chez Zulma

Bonus

« On y plonge pour y trouver une douceur faite de sens et de passion à la James Baldwin… La fraîcheur, l’intelligence, les nuances de gris et de noir de Dashiell Hammet… Pramoedya est un romancier qui mérite de recevoir le prix Nobel. » 

The Los Angeles Times

« Pramoedya Ananta Toer a réussi, de manière émouvante et lumineuse, à rendre compte de la psychose coloniale. La Maison de verre est aussi une analyse mémorable de la capacité humaine à s’autodétruire, n’importe où et à
n’importe quel moment. »  

The New York Times

« Un roman passionnant, qu’on ne lâche pas et qui donne sérieusement à réfléchir, et envie
de continuer à découvrir un auteur longuement censuré
et empêché. »

Librairie Histoire de l’œil – Marseille

Les coups de cœur de la librairie Histoire de l'œil

« Douceur javanaise qui dépeint la cruauté et l’injustice de la période coloniale. Vraiment, une œuvre à découvrir ! »

Librairie Hall du livre – Nancy

Les coups de cœur de la librairie Hall du Livre

« Toer a façonné une œuvre libre empruntant à tous les genres et toutes les sensibilités, où la dimension engagée est véhiculée par des histoires d’amour, d’espionnage, des confessions, des narrateurs multiples et des dialogues à la limite de la scène théâtrale. »

Élise Lépine, Transfuge

Les lectures d'Élise Lépine