Ivo Andrić

Ivo Andrić

Né en Bosnie dans une famille croate, serbe d’adoption, Ivo Andrić (1892-1975) incarne la Yougoslavie par excellence. Diplomate et écrivain, il ne cessa d’ériger des ponts pour lutter contre la haine et les nationalismes. Romancier fabuleux mondialement connu pour Le Pont sur la Drina et Chroniques de Travnik, il est l’unique Prix Nobel de littérature issu de la Yougoslavie, et un nouvelliste hors pair. Ses Contes de la solitude, publiés après sa mort, racontent la Bosnie ottomane, sa terre natale au croisement de l’Orient et de l’Occident, cœur d’une Europe déchirée et intrinsèquement cosmopolite. Les Contes de la solitude, indisponibles depuis de longues années, sont enfin réédités en poche.

Ivo Andrić chez Zulma

Bonus

« Sa phrase fluide
d’un classicisme quasi
oriental, fait surgir en
quelques traits des figures
et des situations
inoubliables. »

L’Humanité

« Mais il arrive que ma journée commence autrement,
que ce ne soit pas moi qui guette et attende
mes histoires, mais qu’elles le fassent d’elles-mêmes.
Dans un demi-sommeil, alors que je n’ai pas même
encore ouvert les yeux, frémissent soudain en moi,
tels des rais jaunes et rouges striant le store baissé
de ma fenêtre, les fils brisés des récits ébauchés. »

Contes de la solitude, Ivo Andrić

« Un génie qui est à
la Yougoslavie ce que
Thomas Mann fut
à l’Allemagne : le romancier
absolu, la référence,
la création littéraire
faite homme. »

Le Matin

« La beauté
de ses romans
avait masqué la grâce
de ses nouvelles. »

Libération

« C’est un merveilleux conteur, héritier d’une tradition européenne où percent, comme chez Kadaré, des accents de mélopées orientales. »

L’Express