Léticia Ibanez

Léticia Ibanez

Agrégée de lettres modernes, Leticia Ibanez termine une thèse à l’Inalco sur l’esthétique du nouvelliste Mauni (1907-1985). Ses recherches portent sur les stylistes tamouls révélés dans les années 1930 et 1960, les « petits magazines » qui les ont promus, et, plus largement, le développement de la modernité littéraire tamoule au XXe siècle par le prisme du rapport entre internationalité des formes et enracinement culturel local. Elle traduit des auteurs contemporains tels qu’Imayam, Ambai et Perumal Murugan, ou encore Antonythasan Jesuthasan et son roman La Sterne rouge.

Bonus

« Une voix rare
et précieuse »
Lire

« Au-delà de ce témoignage sans complaisance sur un conflit dont les blessures n’en finissent pas de saigner, l’auteur ouvre une porte sur l’imaginaire – et c’est là toute la force de ce fabuleux roman. »

Laurence Péan, La Croix

« La jeune femme tâta sa tempe de la main gauche.
La blessure par balle qu’elle s’était dessinée sur le front,
avec son rouge à lèvres, était encore grasse et fraîche
au toucher. Elle quitta son lit, se posta devant le miroir
et contempla son front avec ébahissement.
Puis elle se dessina des blessures au ventre et au cou,
toujours avec son rouge à lèvres. Le corps d’Ala
était chargé de blessures, comme les arbres rujovk
de leurs baies qui tapissent au printemps
le sol de Lando Plancé. »

La Sterne rouge, Antonythasan Jesuthasan

« Une reconstitution de l’univers tamoul, sa violence et sa beauté, à travers un portrait de femme. »
Feya Dervitsiotis, 
Le Matricule des anges

Léticia Ibanez
traducteur chez Zulma