Maurice Dekobra
Macao, enfer du jeu
Maurice Dekobra Macao, enfer du jeu
Ajouter à ma liste d'envie
Ajouter à ma liste d'envie

12,5 × 19 cm
160 pages
978-2-84304-424-3
17,80
Paru le 04/10/2007

Après la Madone des Sleepings, livre culte des années vingt, voici Macao, enfer du jeu, une réjouissante plongée tout en péripéties au cœur de la mafia chinoise du jeu, sur fond d’exotisme délicieusement « années folles ».

1937, en pleine guerre sino-japonaise. Macao, à la frontière chinoise, est une plaque tournante de tous les trafics. À la tête de cet empire pour le moins malfamé, monsieur Yasuda, un Japonais autrement nommé « le roi sans couronne », règne en maître depuis son casino L’Eldorado. Tandis que sa fille, l’angélique mademoiselle Kasuko, vit paisiblement dans un pensionnat très comme-il-faut de Hong-Kong.
Jusqu’au jour où sur
git Werner von Krall, ex-officier de l’armée allemande et marchand de canons à ses heures, bien résolu à faire sauter la banque de L’Eldorado et à séduire Kasuko…

 

Maurice Dekobra
« Parisien de Paris », grand reporter et traducteur de romanciers américains ou anglais (Defoe, London, Twain…) Maurice Dekobra (pseudonyme de Maurice Tessier, 1885-1973) a rapporté de trente ans de voyages autour du monde l’inspiration de romans foisonnants, « cosmopolites » et exotiques qui lui ont valu un immense succès. Le plus célèbre d’entre eux, La Madone des Sleepings (1925), s’est classé parmi les best-sellers internationaux de l’entre-deux-guerres. De retour en France après la Seconde Guerre mondiale, il tente sa chance, avec un certain succès, du côté du genre policier. Parmi ses nombreux romans : Mon cœur au ralenti (1924), Fusillé à l’aube (1931), Macao, enfer du jeu (1938), Satan refuse du monde (1947)…


12,5 × 19 cm
160 pages
978-2-84304-424-3
17,80
Paru le 04/10/2007

Bonus

« Assassinats, bagarres,
numéros de charme
et portes qui claquent :
on se passionne pour le destin
de ces aventuriers sur fond
de guerre sino-japonaise. »

Franck Mannoni,
Le Matricule des Anges

« Un petit chef-d’œuvre de la littérature noire.
Ce roman demeure vivace, plus de trente ans
après la mort de l’excellent Maurice Dekobra. »

Bernard Morlino, Le Figaro Littéraire

« Ce roman reste
le grand classique
sur cette ville légendaire. »

Philippe Pons,
Le Monde des Livres

« Il est rare de trouver aujourd’hui
des romanciers qui décrivent la folie
des passions humaines avec autant
de brio… Un style brillant, ponctué
d’aller-retours et de dialogues
haletants, qui permettent,
en maintenant un suspens constant,
de tenir le lecteur
à bout de souffle. »

Asia Magazine

« Un roman passionnant par la force brute des personnages »

Cyril Dewavrin, librairie Detrad - Cadet — Paris

Maurice Dekobra chez Zulma