Enfant de toutes les nations – Buru Quartet II
Pramoedya Ananta Toer Enfant de toutes les nations – Buru Quartet II

Roman traduit de l’indonésien par Dominique Vitalyos
Postface d’Étienne Naveau

Nouveauté



Coups de cœur des libraires

« Second volet du Buru Quartet, Enfant de toutes les nations surpasse toutes les promesses annoncées par son premier volet. Délaissant les bancs des écoles publiques coloniales, Minke doit à présent se frotter au vrai monde, celui qui n’épargne personne sauf le plus fort. Fini les connaissances érigées en dogmes, l’éthique à deux vitesses et les prétentions à la supériorité morale. Se heurtant parfois douloureusement aux esprits bienveillants de ses compagnons, au fil des conversations le sien s’affûte jusqu’à donner lentement et tortueusement naissance à une conscience politique. Minke bat la campagne, prenant connaissance des chaînes que portent la grande majorité des siens. Beaucoup plus politique que le premier volume, Enfant de toutes les nations déploie toute l’ampleur de ce feuilleton inlâchable et met la barre haute pour les deux derniers volumes qui paraîtront au cours de l’année 2018. Patience ! » Thomas Dupont-Buist, librairie Gallimard - Montréal

« Encore une magnifique réalisation des éditions Zulma qui nous ouvrent des mondes littéraires incroyables ! » Lucile, librairie-café La Suite — Versailles
« Un texte important et envoûtant. » Michèle, librairie Texture — Paris
« Un livre d’une grande force. En plus d’être une galaxie de portraits d’une grande beauté, ce livre est un cri de révolte poussé depuis la prison. » Grégoire, librairie Longtemps — Paris
Lu et approuvé par Gina de la librairie Lamartine à Paris
« Puissant et poignant roman sur l’injustice dont sont victimes les javanais face à la toute puissance hollandaise et le racisme manifeste des colonisateurs blancs. » Véronique, librairie Fontaine - Passy — Paris
« Une fable d’une immense puissance romanesque ! On se régale d’aventures, on est happé par la force politique et historique du récit, et on déguste la voix de l’un des principaux auteurs indonésiens du XXe siècle ! » Librairie Comme un Roman — Paris
« Les Indes Néerlandaises à l’aube du XIXe siècle, le jeune Minke journaliste prometteur fait la connaissance de la concubine Ontosoroh et de sa fille, la sublime Annelies, et ce qui suit c’est l’Histoire en marche, la naissance du nationalisme malais mais aussi la petite histoire pour ces personnages magnifiques en quête de liberté. C’est un livre absolument sublime qui donne tout juste à entrevoir la richesse et l’ambition de cette œuvre magistrale ! Vite la suite ! » Pierre, librairie des Canuts — Lyon
« Douceur javanaise qui dépeint la cruauté et l’injustice de la période coloniale. Vraiment, une œuvre à découvrir ! » Géraldine, librairie Hall du Livre — Nancy 
« Si vous voulez du romanesque, plongez avec délice dans le deuxième tome de cette tétralogie qui prend naissance à la fin du XIXe siècle sur l’île de Java. Une lecture que l’on dévore ! » Librairie Papyrus — Namur (Belgique)
« Une grande lecture ! Incroyablement révoltant et des résonances actuelles très troublantes… » Marie, librairie Le Temps d’un livre — Pontarlier 
« Bien qu’écrit en 1975, Le Monde des hommes possède cette facture classique des romans des siècles passés. L’écrivain indonésien s’attaque à de puissantes thémathiques comme la libération individuelle, la question raciale en contexte colonial et donne une profondeur sociologique ambitieuse à l’œuvre. Un plaisir romanesque intense ! » Librairie Préambule — Cassis
« Extraordinaire roman d’une fluidité rare, aux personnages lumineux et aventureux. Pour découvrir la littérature indonésienne peu traduite en France avec un chef d’œuvre. » Céline, librairie Prado Paradis — Marseille 
« Enfant de toutes les nations est le deuxième volet de la tétralogie Buru de Pramoedya Ananta Toer que les éditions Zulma ont la bonne idée de republier. Les questions de l’oppression, de la colonisation, des libertés d’action et d’opinion, sont largement traitées autour d’un jeune homme en pleine “construction intellectuelle”, pris entre les méandres des codes indigènes ancestraux et ceux des lois coloniales “modernes”. Un jeune homme dont la pensée humaniste et libertaire se forme. L’ensemble donne un roman passionnant, qu’on ne lâche pas et qui donne sérieusement à réfléchir, et envie de continuer à découvrir un auteur longuement censuré et empêché. » Nadia Champesme, librairie Histoire de l’Oeil — Marseille 
« À lire ! » Librairie A livre ouvert - Le Rat Conteur — Woluwé-Saint-Lambert, Belgique
« Plaisir garanti ! » Raphaël, Librairie Filigranes — Bruxelles, Belgique
Lu et conseillé par Amélie de la Librairie Candide — Bruxelles, Belgique 
« Un auteur indonésien à découvrir absolument grâce à cette fresque passionnante et foisonnante qui, à travers deux très beaux personnages dénonce l’injustice des Indes néerlandaises. » Librairie TuliTu — Bruxelles, Belgique
« Un pur chef-d’œuvre, une magnifique histoire d’amour, une saga sur fond d’indépendance indonésienne qui rappelle Tolstoï ou Victor Hugo : un livre que vous ne serez pas près d’oublier ! » Nicolas Lefort
Coup de cœur du libraire.