PRO
PRO

Librairie Le Forum du livre

Librairie Le Forum du livre
La Visitation, Centre commercial La Visitation - Rue de la Visitation
35000 Rennes
02 99 79 38 93
Voir le plansite de la librairie

Coups de cœur des libraires

Le Serpent des blés

« Géant excentrique ou animal sauvage devenu le maître dans sa cage ? Par petites touches sinueuses, le lecteur est maintenu à la lisière de l’effroi. À travers le regard désincarné d’une petite fille, l’irruption d’un prédateur bienveillant donne à ce récit cinglant les allures d’une morsure de serpent. » Lucile, Le Forum des livres - Rennes

L’anarchiste qui s’appelait comme moi

« À partir du jour, un peu arrosé et déprimant, où Pablo Martín Sánchez découvre, par hasard, l’existence d’un homonyme, anarchiste condamné à mort en 1924, il va tout faire pour pour savoir qui était ce révolutionnaire. Il brosse le portrait réaliste d’une époque où les utopies caracolaient, où l’énergie créative était décuplée dans un Belleville animé par les artistes ; il va alterner la narration de cet épisode révolutionnaire dans ce quartier de Paris où travaillaient des imprimeurs typographes et dans lequel les ardeurs s’embrasaient au nom de certains idéaux, et le récit d’une jeunesse folle en Espagne : il va aller jusqu’à faire converger en une fin que l'on dira tragique. » Librairie Le Forum du livre – Rennes

La Géante

« Avec Rimbaud son frère qui ne parle qu’aux pierres et aux oiseaux, Noële a passé toute sa vie au pied de la Géante, cette montagne qui la protège et l’isole du reste du monde. Elle mène une vie simple, calquée sur celle de la Tante “une samaritaine au coeur calleux” qui l’a élevée dans ces paysages grandioses qu’elle arpente au fil des saisons, ramassant ses fagots ou les fleurs dont elle connait les secrets. Pourtant, son quotidien est bouleversé par deux inconnus qui surgissent dans sa vie. À travers leur correspondance, lue par effraction, Noële découvre l’amour, la tendresse, le don de soi, la puissance d’une caresse et la chair qui palpite. Toute une gamme de sentiments inédits, terra incognita qui la bouleverse.

Un récit délicat et pudique qui souligne le pouvoir et la puissance des mots. »

Virginie, Librairie le Forum du livre – Rennes

 

Le rouge vif de la rhubarbe« Ágústína vit en Islande : elle est un être fragile qui a l’habitude de vivre en solitaire avec ses béquilles. Sa mère, universitaire reconnue dans son métier mais complètement prise par celui-ci, l’a confié à Nína, experte entre autre de confitures de rhubarbe et à Vermandur, bricoleur au grand cœur. Elle a pris pour habitude de descendre, seule, à la plage pour réfléchir à la vie. Elle sait aussi se mêler aux activités des adultes, chanter dans un orchestre amateur et se transformer en sirène pour les beaux yeux d’un garçon. En secret, elle veut réaliser son grand voyage : l’ascension de la Montagne, défi à sa destinée ? Ce premier roman d’Auður Ava Ólafsdóttir est un très beau roman où l’Islande est bien présente. » François-Régis Sirjacq, librairie Le Forum du livre — Rennes