Ubah Cristina Ali Farah

Ubah Cristina Ali Farah

Ubah Cristina Ali Farah est née en 1973 d’un père somalien et d’une mère italienne. Elle grandit à Mogadiscio jusqu’à ses 18 ans. Le déclenchement de la guerre civile en 1991 l’oblige à quitter brutalement la Somalie. Elle vit aujourd’hui à Bruxelles.

Ubah Cristina Ali Farah est l’une des autrices les plus douées de sa génération, et l’une des voix les plus originales de la littérature italienne contemporaine. Madre piccola (Prix Vittorini 2008) est son premier roman.

Ubah Cristina Ali Farah chez Zulma

Bonus

« Une œuvre remarquable
digne des romans
polyphoniques
de Toni Morrison. »

Abdourahman A. Waberi

« Nous sommes comme un collier de perles
qui s’est brisé, m’a un jour dit un cousin au terme
d’une longue conversation téléphonique. Les perles
ont toutes rebondi dans des directions différentes.
Madre piccola représente la tentative de renfiler
les perles de ce collier, de les réunir et de
redécouvrir le sens de chaque histoire
à travers son lien avec les autres. » 

Ubah Christina Ali Farah

« Son hypersensibilité,
en littérature, se traduit
par un style inimitable.
Chacune de ses phrases
sonde les profondeurs
de l’âme humaine. »

RFI

« Une galerie de portraits,
de rencontres, et de sentiments
des plus banals aux plus
profonds viennent délimiter
le corps et l’âme de
la communauté somalienne,
traumatisée par la dispersion
de son peuple et les tragédies
de la guerre civile. »

La Repubblica