Les Haïkus du peintre d’éventail
Hubert Haddad Les Haïkus du peintre d’éventail

Grand Prix SGDL de littérature pour l’ensemble de l’œuvre

Nouveauté



Coups de cœur des libraires

« Fleurs de dahlia
quarante mille variétés
mais pas une bleue

Évocations tour à tour flâneuses, charnelles, saisissantes, et parfois joviales ou macabres. Que ce soit à picorer ou en immersion, ces courts poèmes de tous les instants sont à savourer sans modération. » Alexandre, Librairie Port Maria

« On imagine un silence intérieur, la place pour percevoir la vie qui se vit, sa cacophonie, sa multiplicité, son mouvement incessant. Et le calme de celui qui capte, qui transforme la réalité en mots. Mots qui forment haïkus comme restituer la vie autrement, comme la montrer pleine le temps de l’instant de lire. C'est beau, puissant. Ça vous renverse à l’intérieur. Pirouette des sens en joie.

Un Haïku,

Des bleuets partout
l’enfant hésite à s’asseoir
les yeux dans l’azur

Et puis, un autre

Rêvant d’être libre
l’esclave remue ses chaînes
pendant son sommeil » Nathalie, librairie Page 36 - Gisors

« Voici, non pas la suite, mais le prolongement du livre Le Peintre d’éventail que je ne saurais que trop vous conseiller de lire. Ici, Haddad nous dévoile son remarquable talent de Haïkuiste; ce dernier n’a rien à envier au grand Santõka. Une plume douce habite les pages de cet ouvrage, dont on savoure chaque instant. Lecteur, en choisissant ce livre, tu as fait le choix de la poésie. Ta bouche va maintenant parler le langage secret des fleurs bercées par le vent. Prends le temps de la contemplation, laisse ton esprit au repos, laisse toi voyager au fil des mots. En ces terres d’émotions tu vas rire, sourire, tu vas peut être même pleurer mais surtout tu vas ressentir. » Luca Ruffini Ronzani, librairie Multipresse — Spa (Belgique)