Stefan Heym Les Architectes
Roman traduit de l’allemand par Cécile Wajsbrot
Ajouter à ma liste d'envie
Ajouter à ma liste d'envie

12 × 19 cm
480 pages
978-2-84304-439-7
22,40
Paru le 28/02/2008

Julia, la jeune femme d’Arnold Sundstrom, architecte réputé et pilier du parti communiste en RDA, œuvre à ses côtés à la construction d’une avenue prestigieuse. Quand Daniel Tieck, un ancien ami et collègue de son mari, ressurgit d’un camp sibérien, il lui dessille les yeux sur la personnalité de Sundstrom...
Une interrogation passionnante sur l’amour, Staline, et l’engagement politique.

« La rue de la Paix-dans-le-monde, qui ressemble dans le moindre détail à la Stalinallee (...) doit être prolongée et Sundstrom est presque sûr de remporter le concours d’architecture. Presque - tout le suspens, tout le sujet du roman se tient dans ce presque. Dans le premier chapitre, déjà, le brusque changement intervenu à la tête de la délégation soviétique semble signifier que rien n’est tout à fait comme avant. Stefan Heym évoque à merveille les menaces sourdes qui planent sur ces êtres, la fragilité des faveurs du régime, et les retournements possibles. Tout se passe par des sous-entendus, des euphémismes, des mots - la Sibérie - que nul n’ose prononcer tandis que certains, comme Daniel Tieck, commencent à sortir des camps. (...)
Stefan Heym se définit comme un « marxiste critique » et ses rapports avec le régime seront toujours tourmentés et complexes car à l’inverse de Sundstrom et proche en cela de Tieck, il ne renonce pas à défendre sa vérité. » Cécile Wajsbrot

Stefan Heym
Stefan Heym (1913-2001) quitte l’Allemagne nazie dès 1933 pour Prague, puis les États-Unis. Il publie son premier roman — en anglais — en 1942, et participe au débarquement de Normandie avec l’armée américaine. En plein maccarthysme, il quitte les États-Unis pour s’installer à Berlin-Est.
Le régime de la RDA s’accommode de ce « marxiste critique » jusqu’à la publication d’Une semaine en juin, roman qui sortira en Allemagne de l’Ouest où seront désormais publiés ses livres.
Peu de temps avant sa mort, Stefan Heym fait paraître les Architectes, écrit une trentaine d’années auparavant et resté inédit. Les Architectes est traduit pour la première fois en français.


12 × 19 cm
480 pages
978-2-84304-439-7
22,40
Paru le 28/02/2008

Stefan Heym chez Zulma