Coups de cœur des libraires

« Classique de la littérature coréenne, La vie rêvée des plantes est un livre bouleversant. L’atmosphère énigmatique, entre violence et délicatesse, vous entraîne dans le sillage de deux frères amoureux de la même femme. Un grand roman, vivement recommandé ! » Yann, Librairie Le Divan - Paris

« Deux frères, un accident, l’amour d'une mère, la jalousie entre frères, des secrets de famille... Dans La vie rêvée des plantes, violence et cruauté se mêlent d’une étrange façon à une infinie délicatesse. Un roman qui ne laisse pas indemne... » Librairie À Livre Ouvert - Woluwé-Saint-Lambert (Belgique)

« Secrets de famille et amours tempétueuses grouillent au coeur de ce roman coréen troublant et poétique, où la nature est omniprésente et où “tout arbre est l’incarnation d’un amour brisé”. Superbe ! » Clara, librairie Comme un roman - Paris

« Kihyon vit à l’écart de sa famille, qu’on devine peu aimante, toxique. Mais un jour, un mystérieux commanditaire l’embauche pour surveiller sa propre mère. D’abord hostile au projet, Kihyon finit par accepter, espérant qu’enquêter sur sa propre mère lui permettra de comprendre pourquoi cette famille est si dysfonctionnelle. Un très étrange roman familial, qui dérange mais sans blesser.  Un des plus grands écrivains coréens vivants. » Évelyne L., librairie La promesse de l'aube - Autun

« Ce livre est un récit d’amours brisés (oui, oui au pluriel...). Le récit d’un homme qui se voit comme le satellite de la vie des autres, gravitant autour d’eux sans jamais les toucher autant physiquement qu’émotionnellement. C’est une ode aux arbres et à l’amour qu’ils peuvent représenter. » Rébecca, Librairie La Grande Ourse - Liège

« Énigmatique, cru, parfois dérangeant, ce roman familial coréen nous happe par son écriture dépouillée et prend au fil des pages une tonalité plus confiante, comme si émergeait la conviction que, malgré tout, les choses rentrent nécessairement dans l’ordre (ou finissent par trouver une certaine sérénité). Un univers étrange, à découvrir ! » Librairie L'Escampette - Pau

« Une ode à l’amour sous toutes ses formes tel qu'on peut le rencontre au quotidien, à la fois beau et terrible, gracieux et violent. Cette œuvre est écrite comme on pourrait lire un tableau : plusieurs angles de lecture sont possibles pour ce roman poétique et d’une beauté à couper le souffle. » Sarah, Librairie Attitude (81)

« Un roman qui n’est pas un polar mais recèle plein de suspense... Un récit qui n’est pas une fable mais se lit comme un conte : poétique, symbolique… Ouvrez ce merveilleux livre d’un auteur coréen au talent universel. » Sonia, Fnac Créteil

« Kihyon revient vivre chez ses parents après quelques années de vagabondage. L’ambiance qu’il découvre au foyer familial est pesante. Son frère aîné, héros et modèle de sa jeunesse, est revenu de son service militaire amputé de ses deux jambes et de son envie de vivre. Sa mère se voue corps et âme à ce fils abîmé, prête à tout pour lui procurer un semblant de vie normale. Quant à son père, il vit replié dans la culture de ses plantes, comme pour se protéger.
Dans ce foyer brisé, la communication est difficile et chacun s'est construit sa bulle solitaire, enfermé dans un passé empli de regret, de douleur et d'amour déçu.
Kihyon a ouvert une espèce d’entreprise de services, histoire de faire quelque chose de sa vie. Un jour, un mystérieux commanditaire lui demande de suivre une femme qui n’est autre que sa mère. En parallèle de cette curieuse demande, Kihyon essaye de retrouver l’ancienne petite amie de son frère, Sunmi, dans l’espoir de lui redonner foi en quelque chose.
Dans une atmosphère impénétrable, les personnages évoluent sous notre regard déconcerté. Les blessures des uns sont alourdies par la culpabilité des autres dans un mélange de silence résigné et de violence contenue. Kihyon essaye maladroitement de reconstruire cette famille mais ne peut se défaire de son sentiments de culpabilité dans ce qui arrive à son frère. Sans compter le béguin qu’il porte lui aussi à Sunmi. Dans un espèce d’espoir d'adolescent, il se persuade qu’il aurait une chance avec elle.
Lee Seung-U et ses traducteurs réussissent avec une grande délicatesse à nous présenter des personnages complexes, construits avec justesse et intelligence. La brutalité est loin d’être absente du roman, tout en laissant la place à des moments de grâce, la plupart du temps ayant lieu en présence de la nature. Les arbres ont une présence omniprésente, et sont presque une représentation des sentiments enfouis de Kihyon et de sa famille. L’histoire récente de la Corée du sud ajoute par petites touches à l’ambiance pesante.
Lee Seung-U est définitivement un écrivain coréen incontournable, que nous vous invitons fortement à découvrir. » Clémence, librairie Le Phénix - Paris

« Une enfance en Corée.
ENFANCE ET SECRETS DE FAMILLE !
Une porte d’entrée MAGISTRALE vers la littérature coréenne… » Guillaume, Libraire Furet du Nord - Arcueil

« Personnellement, ma meilleure lecture de la rentrée. […] Peut-être comme moi trouverez-vous là un plaisir solitaire sans pareil et vous laisserez-vous submerger par ce long frisson des lettres coréennes. » François Reynaud, librairie Lucioles — Vienne
« Kihyon voue à son grand-frère une véritable adoration et souffre d’un complexe d’infériorité alimenté par ses parents qui mettent tous leurs espoirs dans l’avenir prometteur de photographe de son frère. Mais voilà que tout s’écroule quand celui-ci perd ses deux jambes à l’armée et sombre dans l’épilepsie. Kihyon désœuvré décide d’ouvrir un bureau de détective privé et se voit contraint d’espionner sa propre mère pour un mystérieux commanditaire. La situation se complique lorsqu’il s’éprend follement de l’ancienne petite amie de son frère. Confronté à d’obscurs secrets de famille, Kihion confesse tout au long du récit sa lourde culpabilité, son espoir insensé d’être aimé. Empli de délicatesse et d’une violence bestiale, La vie rêvée des plantes irradie son pouvoir quasi hypnotique sur le lecteur. Un livre énigmatique et pénétrant.» Librairie À livre ouvert - Le Rat Conteur — Woluwé-Saint-Lambert, Belgique

 

 

« Les liens familiaux comme une inextricable jungle. Amour impossible, jalousie, rivalité fraternelle. Par des mots simples et sobres, l’auteur creuse au plus profond des sentiments et nous révèle la complexité de l’âme humaine. Et pourtant serait-il possible que cette histoire où les personnages s’agitent, s’aiment et souffrent ne soit que le rêve fait par des arbres ? » Franck, librairie Fontaine Kléber - Paris 
Lu et conseillé par Maïté Blatz de la librairie Le Roi Livre à Paris 
Le coup de cœur de Michelle Géraud de la librairie Marbot de Périgueux