Abdelaziz Baraka Sakin La Princesse de Zanzibar

Roman traduit de l’arabe (Soudan) par Xavier Luffin


14 × 21 cm
352 pages
9791038701052
22,90
A paraître le 13/10/2022

À Zanzibar, à l’angle du marché aux esclaves et de celui des joailliers indiens se tient la belle Uhuru, l’Africaine libre, qui chante et danse au rythme du tambour : « Mon pays est le paradis des colonisateurs et l’enfer de mon peuple… » Visionnaire et experte en magie noire, elle a échappé à tous les négriers, et son insolence fascine la fille du sultan, Latifa, princesse arabe qui vit à la croisée de deux mondes : celui de son père – le sultanat d’Oman en déliquescence sous l’emprise croissante des Européens – et celui de Sundus, l’ancien compagnon de jeu devenu l’esclave qui veille sur elle. Leur complicité a pris les contours d’une relation amoureuse, la jeune fille et l’eunuque se jouant du destin et des diktats religieux…

 

À l’heure où gronde la révolte, les amants de Zanzibar voient la côte Est de l’Afrique comme un horizon salvateur, terre des origines pour Sundus, terre d’évasion et de liberté pour Latifa. Mais le changement d’ère draine son lot de tragédies, et la fin de l’esclavage ne sonnera pas le glas de l’emprise étrangère. L’ensorcelante Uhuru n’avait-elle pas prévenu : « Mon pays est le paradis des colonisateurs et l’enfer de mon peuple… »

 

Sous la plume espiègle et chatoyante d’Abdelaziz Baraka Sakin, La Princesse de Zanzibar nous offre une plongée fascinante dans les coulisses de l’histoire de l’Afrique de l’Est, un roman impertinent et malicieusement teinté de légendes.

Abdelaziz Baraka Sakin

Abdelaziz Baraka Sakin est né en 1963 au Soudan. Après Le Messie du Darfour (Prix Littérature-Monde 2017), il nous revient avec Les Jango : un roman réjouissant et tourbillonnant, récompensé en 2009 par le Prix Tayeb Salih, qui a provoqué la censure des autorités soudanaises. L’auteur, adulé dans le monde arabe, vit désormais en exil en France.



14 × 21 cm
352 pages
9791038701052
22,90
A paraître le 13/10/2022

Abdelaziz Baraka Sakin chez Zulma