« Avec sa plume à la fois fascinante, parfois érudite, assez dense et très poétique, Hubert Haddad nous parle et nous immerge dans le ghetto de Lodz, transformé en usine industrielle, ce qui est assez paradoxal pour un ghetto. » Benjamin, librairie Les mots et les choses — Boulogne-Billancourt