Laure Morali

Laure Morali

Née en France en 1972, d’origine constantinoise par son père, elle vit à Montréal. Ses romans, récits, poésies tissent une longue histoire de nomadisme : La mer à la porte (La Part commune, 2001), Traversée de l’Amérique dans les yeux d’un papillon (Mémoire d’encrier, 2010), Orange sanguine (Mémoire d’encrier, 2014 / La passe du vent, 2015)… Voyage que prolongent les films qu’elle réalise ou les anthologies qu’elle dirige : Aimititau ! Parlons-nous ! (Mémoire d’encrier, 2008).

Bonus

« Ouvrir la revue Apulée, du nom de cet auteur berbère qui, avec les Métamorphoses, ouvrit au IIe siècle une brèche de liberté aux littératures de l’imaginaire, est toujours un moment magique. »

Alexandra Schwartzbrod, Libération   

« Dans cette revue, on joue avec les langues, dans tous les sens, avec des textes en regard pour pouvoir voir l’original. »

Yvan Amar, RFI   

« Le titre de ce quatrième numéro, Traduire le monde, confirme bien la mission de passeur (…) que son rédacteur en chef, Hubert Haddad, revendique et pratique avec générosité. »

Thierry Cécille, Le Matricule des anges       

« Apulée est une perle de littérature. »

Luca Ruffini Ronzani, librairie Multipresse – Spa (Belgique)