« La biofiction commence comme un roman historique
haut en couleur, nourri de tableaux vivants
impressionnants. Bien vite, il se mue en roman
fantastique se jouant des époques,
qu’une écriture charnue et sensuelle
rend magnétique. La réécriture du mythe de Faust
est brillante, originale. »

Thierry Guinhut, Le Matricule des anges