« Il se dégage de ces 93 pages un parfum intemporel et délicat, la petite musique d’un classique instantané. Ce court livre est bien plus que la somme de ses pages, c’est un bijou miniature, dont la délicatesse, curieusement, constituerait la force principale. »
Yann, Air(s) Libre(s)