« Ce texte éblouissant de Marcus Malte avance sur la corde raide entre l’ombre
et la lumière, la chute et la rédemption, la violence et la mélancolie. »
Télérama