Soixante-neuf tiroirs
Goran Petrović Soixante-neuf tiroirs

Roman traduit du serbe par Gojko Lukić

Nouveauté



Coups de cœur des libraires

« Voici un texte d'une folle poésie ! Un conte aux allures d’ode à la lecture. Certains livres peuvent nous emmener en ballade, d’autres peuvent nous faire rencontrer des personnes chères. Mais comment tout cela est possible ?      
Il suffit de lâcher un peu prise, et d’ouvrir Soixante-neuf tiroirs. Votre voyage sera merveilleux, je vous le garantis. » Ronan, librairie L’Autre Monde - Avallon

« OLNI : Objet Littéraire Non Identifié mais Indispensable pour tous les amoureux de la lecture et des livres, et les rencontres créées… Déambulez dans le livre qui s’écrit dans ce livre… et croisez de fabuleux personnages, vivez de merveilleuses histoires d’amour… » Corinne, La Nouvelle librairie Polinoise - Poligny

« Ce roman, original à souhait, est une ode à la littérature, à la magie des livres qui nous transportent à travers le temps et, ici, à travers les lieux. A la lecture de ce livre, au détour d’une phrase, peut-être rencontrerez-vous un lecteur aussi captivé que vous par ce conte un peu surnaturel, mais si poétique ? Qui sait ? » Librairie Furet du Nord - Lille

« Voici un roman pour les amoureux de la lecture ! Goran Petrović nous entraîne dans un univers poétique et foisonnant, où les différentes strates de la narration s’imbriquent les unes dans les autres. Un roman fantaisiste, frais, porté par une plume délicate et un immense amour des mots ! Magique ! » Natacha, librairie Mollat - Bordeaux

« Un chef-d’œuvre de la littérature serbe, admirablement traduit.       
Adam, étudiant belgradois, accepte de corriger un mystérieux livre tiré à peu d’exemplaires il y a plusieurs décennies. Cet ouvrage, longtemps censuré par les services secrets serbes, possède l’étrange faculté de faire se rencontrer les lecteurs au sein de son texte. Un roman d’une rare beauté, sur le pouvoir quasiment magique de la littérature et la puissance de l’imagination. » Marion, librairie Le Vent Délire - Capbreton

« Une histoire d’amour autour des livres et de la littérature, où le principe de la ”lecture simultanée” et ses conséquences sont à découvrir !!! Un délice ! » Marie-Eve, librairie Paroles - Saint-Mandé

« Et si le simple fait d’ouvrir un livre permettait d’y rencontrer toutes les personnes lisant au même moment ces mêmes lignes ?
Et si un roman permettait à deux amants ne s’étant jamais rencontrés de vivre leur amour au creux des pages de leurs lectures simultanées ? 
Et si ces livres se transmettaient entre quelques lecteurs, comme un secret bien gardé ?
Puissamment romanesque, éminemment poétique, ce roman de Goran Petrović fraîchement réédité est peut-être l’éloge ultime de la lecture et du lecteur lui-même ! » Librairie Le Merle Moqueur - Paris

« Un beau livre sur la magie de la lecture. Belgrade sera l’écrin des amoureux de littérature, abolissant le temps, l’espace et provoquant des rencontres qui changent nos vies. Un grand coup de cœur. » Yann Brancherie, librairie Le Divan - Paris

« [ATTENTION CHEF-D'ŒUVRE]
Et si on se faisait plaisir avec un bon gros morceau de littérature étrangère ?
Léa vous met au défi de parcourir la première page de ce roman remis à l'honneur par les éditions Zulma et de ne pas tomber sous le charme !
Époustouflant, épatant, grandiose, inoubliable... Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier ce tout jeune roman vieux de 20 ans.
Amoureux des livres, prenez garde : vous risquez bien de vous laisser séduire et embarquer pour une aventure hautement addictive entre la Serbie la très merveilleuse demeure d'Anastase Branitza, qui ne vous quittera jamais vraiment.
Un vrai chef-d'œuvre à (re)mettre entre toutes les mains ! »

Librairie Les Mots et les choses - Boulogne-Billancourt

« "Extraordinaire !", "Il faut absolument que tu lises ce livre !", "C'est une merveille !", Voilà quelques-unes des réactions entendues à la librairie depuis la reparution de Soixante-Neuf Tiroirs de Goran Petrović.
Mais que raconte ce livre ? Adam est un jeune étudiant en lettres doté de la faculté de rentrer dans un livre et de rencontrer celui qui le lit en même temps que lui. Il se voit confier la mission de corriger un mystérieux ouvrage qui va l'entraîner dans des aventures extraordinaires... 
Roman à tiroirs par excellence, c'est aussi à un voyage dans l'histoire de Belgrade auquel nous convie Goran Petrović. Avec humour, poésie et merveilleux, il nous offre une ode à la mémoire, à la transmission et rend hommage aux lecteurs et à la lecture.       
Lire n'est pas une activité innocente mais elle peut être aussi intense que la vie elle-même. On ressort de ce livre changé, c'est la magie de la littérature !      
Un coup de cœur de l'équipe ! »

Librairie Ici Grands Boulevards - Paris

« Soixante-neuf tiroirs : ou quand la lecture est un pouvoir magique.      
Si Shah Jahan a construit le Taj Mahal pour sa fiancée, ici, Anastase Branitza a écrit un livre où lui seul et son amour peuvent se retrouver en plongeant dans la lecture.    
Ce livre, c’est le vôtre, lecteurs et lectrices, alors plongez-vous aussi. Parce qu’on a tous un livre qui nous a marqué et qu’ici, l’auteur s’efforce d’en faire l’éloge grâce à un tour de force, un sort, quelque change d’intangible. On en ressort avec la sensation de quelque chose de changé. C’est profondément magique. » Thibault, librairie Écriture - Vaucresson