Coups de cœur des libraires

Lu et conseillé par Mélanie Le Loupp de la librairie Lettre et Merveilles de Pontoise
Coup de cœur de Véronique Mutrel de la librairie La Passerelle d’Antony
« Un beau grand roman. » Bénédicte Déprez, librairie Trait d’Union — Noirmoutier
« Quelque part dans le Cotentin de l’entre-deux guerres… Nous y suivons le destin de plusieurs familles sur deux générations. Entre le monde rural et la petite bourgeoisie, les destins se croisent… Des scènes de vie provinciale de la deuxième moitié du XXe siècle nous sont livrées avec justesse et finesse dans cet ouvrage. Un premier roman magnifique, qui sort ces jours-ci en poche aux éditions Zulma. » Librairie Mot à Mot — Pertuis
« À travers son unique oeuvre, Chantal Creuzot nous livre la chronique douce amère de la vie de province normande de l’entre-deux guerres aux années cinquante. De multiples portraits de femmes, dont les destins s’entrecroisent mais ne se rencontrent pas toujours, les classes sociales étant difficilement franchissables. Des femmes de la campagne simples et solides, des "petites bourgeoises" femmes de notables qui s’ennuient, et parmi elles quelques unes auront le courage de l’émancipation, annonçant ainsi le mouvement social qui bouleversera le statut de la femme tout au long du XXème siècle. L’écriture est précise, sensible et si Irène Némirovski et Flaubert s’étaient rencontrés, ils auraient pu reconnaitre en Chantal Creuzot une héritière... » Florence de Mornac, librairie des Halles — Niort
« Un roman magnifique, tout en douceur et en sensibilité, une belle découverte. » Manuel Hirbec, librairie La Buissonnière — Yvetot
« Mai en automne est une chronique familiale qui se passe dans la Normandie des années quarante. L’auteur nous raconte les destinées de plusieurs familles - les Vuillard, les Lamaury et les Laribière - mais en se focalisant sur certains personnages, tous féminins : Solange Laribière et ses amours malheureuses, Marianne Vuillard et sa folie, Hélène Darban et son désespoir, et enfin la jeune et étrange Marie Granville. Premier et unique roman de Chantal Creusot, Mai en automne n’est pas une simple histoire remplie de "destins de femmes". Ici, point de romantisme déplacé, ni de grands sentiments, même si tout cela se passe essentiellement pendant la guerre, contexte dramatique qui reste en retrait pendant tout le roman. Tout est dans l’esquisse et l’ambivalence et c’est ce qui fait le charme de ce livre, qui sort des sentiers battus. Dommage que Chantal Creusot, aujourd’hui décédée, n’écrira pas d’autres livres, j’aurais aimé continuer à découvrir son univers... » Librairie du Parc - Actes Sud — Paris
« Tout commence avec l’innocente Marie Granville, servante d’une riche ferme du Cotentin. L’admirable portrait de cette ingénue ouvre un roman gigogne qui se déploie de chapitre en chapitre...Fresque aux abords feutrés, soudain déchirante, "Mai en automne" restitue avec une incroyable acuité romanesque l’éclat brut des passions, cette pure énergie qui ébranle les êtres jusque-là suspendus au simple égarement de la vie qui passe. Un roman magistral. » Librairie Lamartine — Paris
« En nous glissant dans l’intimité de chacune des quatre familles qui brossent le portrait d’une petite ville de province, nous sommes saisis par le tragique de la vie qui n’épargne personne. Un roman poignant dans lequel l’amour frappe autant que la mort. » Librairie Delamain — Paris
Coup de cœur d’Aude Blanc de la librairie les Cahiers de Lamartine de Cluny
Coup de cœur de Laëtitia de la librairie La Mandragore de Chalon-sur-Saône
Coup de cœur d’Odile Frondas de la librairie La Procure - Classique — Lyon
Le coup de cœur de Patricia Bruckmann de la librairie Broglie de Strasbourg
Lu et conseillé par Simone Roche de la librairie Saint-Pierre de Senlis
Le coup de cœur de la librairie M’Lire de Laval
« La magie de l’écriture porte le merveilleux MAI EN AUTOMNE, unique roman de Chantal Creusot, morte peu de temps après l’avoir achevé. Le cadre, le Cotentin des années 1930 à 1950, est aussi important que les personnages, nombreux, plusieurs familles que l’on découvre et qui peuplent ce texte à l’harmonie classique, dont les spirales se déroulent avec élégance, rappelant les univers de Balzac, Flaubert ou Maupassant, autant dire ce que la littérature française a su créer de plus parfait. Les passions humaines les plus intenses s’y déploient, celles qui mènent à la guerre comme au mensonge amoureux, et on s’y laisse glisser avec bonheur. » Librairie Mille et une pages — Avranches 
Coup de cœur de Fany de la librairie Le Détour de Granville
Le coup de cœur de Marie Marcon de la librairie Lune et l’Autre de Saint-Etienne
Le coup de cœur de Nathalie Bray de la librairie des Arcades de Lons-le-Saunier
« Romancière disparue prématurement, Chantal Creusot nous a laissé un livre beau comme un classique ! La Cotentin, pendant & après la 2ème guerre mondiale, des hommes, des femmes, des enfants aux prises avec leurs passions, les désatres et évenements de l’histoire. Un beau et grand roman. » Librairie Pax — Liège (Belgique)