PRO
PRO

Librairie Athenaeum

Librairie Athenaeum
site de la librairie

Coups de cœur des libraires

Le Serpent des blés

« Coiffée de son beau chapeau du dimanche en velours rouge, la mère de Macey que nous ne connaîtrons que sous ce nom, part en excursion à 8h du matin, direction les collines dorées de Feldon pour y faire un pique-nique. Celui-ci n’a rien d'improvisé, nappe à petits carreaux et un vrai festin composé avec soin et cuisiné la nuit précédente sont au menu. Macey a dû pour l’occasion chausser de nouvelles sandales et une robe qu’elle ne doit en aucun cas salir et surtout arborer un "guide régional des insectes de la forêt" en dépit de son peu d’attrait pour ce livre. Sur les conseils d’entremetteuse de son amie (?) Mrs Earl, à la chevelure sculpturale et à la couleur indécise, la mère de Macey se lance à la rencontre d’un inconnu dans les bras duquel Mrs Earl veut la jeter; un biologiste qui, selon elle, arpente les collines chaque matin en quête d'insectes ...
L’homme, Mitchell, est en fait un herpétologiste, un spécialiste des serpents. Il vient de New York, est aux antipodes des péquenots et des imbéciles que la mère de Macey croise et vomit. Elle succombe à son charme, Macey se passionne pour les serpents, des barbecues s'organisent entre "amis".
Mitchell bouscule les conventions de cette Amérique profonde et figée qui fait un peu froid dans le dos. Mais Mitchell tel le serpent des blés est-t-il fait pour demeurer dans un tel vivarium ?
T. M. Rives excelle dans l'art de poser des personnages, des ambiances, des images picturales et cinématographiques de cette Amérique qui ne cesse de nous fasciner et de nous interroger.
Il n’a écrit qu’un livre et quel livre ! Je ne saurai que vous conseiller le travail de photographe qu’il poursuit désormais. Merci une fois de plus aux éditions Zulma pour les belles découvertes offertes ! » Marie-Blanche, Librairie Athenaeum - Beaune

Le Serpent des blés

« Coiffée de son beau chapeau du dimanche en velours rouge, la mère de Macey que nous ne connaîtrons que sous ce nom, part en excursion à 8h du matin, direction les collines dorées de Feldon pour y faire un pique-nique. Celui-ci n'a rien d’improvisé, nappe à petits carreaux et un vrai festin composé avec soin et cuisiné la nuit précédente sont au menu.
Macey a dû pour l’occasion chausser de nouvelles sandales et une robe qu’elle ne doit en aucun cas salir et surtout arborer un "guide régional des insectes de la forêt" en dépit de son peu d'attrait pour ce livre.
Sur les conseils d’entremetteuse de son amie (?) Mrs Earl, à la chevelure sculpturale et à la couleur indécise, la mère de Macey se lance à la rencontre d’un inconnu dans les bras duquel Mrs Earl veut la jeter; un biologiste qui, selon elle, arpente les collines chaque matin en quête d’insectes ...
L’homme, Mitchell, est en fait un herpétologiste, un spécialiste des serpents. Il vient de New York, est aux antipodes des péquenots et des imbéciles que la mère de Macey croise et vomit. Elle succombe à son charme, Macey se passionne pour les serpents, des barbecues s’organisent entre "amis".
Mitchell bouscule les conventions de cette Amérique profonde et figée qui fait un peu froid dans le dos.
Mais Mitchell tel le serpent des blés est-i-il fait pour demeurer dans un tel vivarium ?
T.M Rives excelle dans l'art de poser des personnages, des ambiances, des images picturales et cinématographiques de cette Amérique qui ne cesse de nous fasciner et de nous interroger.
Il n’a écrit qu'un livre et quel livre!
Je ne saurai que vous conseiller le travail de photographe qu'il poursuit désormais.
Merci une fois de plus aux éditions Zulma pour les belles découvertes offertes! » Marie-Blanche, Librairie Athenaeum