« Nous avons aimé le ton brut de pudique et poétique de La Géante. L’arrivée inopinée d’une certaine conscience de l’autre et du reste du monde dans la vie de la narratrice par le biais des les lettres de Carmen à Maxim. L’omniprésence de la nature, des éléments, des saisons, de La Géante qui façonne la vie et les hommes. » Librairie Expression — Châteauneuf-Grasse