Mouhammad Al Mâghoût

Mouhammad Al Mâghoût

Mouhammad Al Mâghoût (1934-2006) est né à Salamyeh (Syrie) et mort à Damas. Poète, écrivain, dramaturge et scénariste autodidacte. Il accède à la poésie la plus authentique par sa connivence avec le quotidien, son sens tragique de la vie et surtout son humour noir peu commun dans la littérature arabe. Auteur insoumis et inclassable farouchement indépendant restant jusqu’au bout une conscience lucide et rétive. En quelques recueils fulgurants publiés dans les années 1950 et 1960, il renouvelle les formes traditionnelles dans des textes où se mêlent violence, désespoir et ironie.

En 1955, il est emprisonné pour son appartenance au PSNS, le Parti social nationaliste syrien, alors interdit. Il fait connaissance du poète Adonis en prison et commence à écrire. Cette expérience de la prison et de la torture aura une influence capitale sur sa vie et son œuvre. Il contribue au renouveau de la poésie arabe et publie ses premières œuvres dans la revue Chî’r (« Poésie »).

Parmi ses recueils : Tristesse au clair de lune, Une chambre aux milliers de murs, La joie n’est pas mon métier