éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualitésNumérique1000 librairiesNos partenaires
Contact contact Newsletter

Essaiscéytuforeign rightsNewsletter

Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Littérature


trier par   Date de parution   Auteur   Titre

Pramoedya Ananta Toer
Le Monde des hommes – Buru Quartet I

Traduction de l’indonésien par Dominique Vitalyos d’après la traduction initiale de Michèle Albaret-Maatsch
Postface d’Étienne Naveau
L’œuvre de Pramoedya Ananta Toer est considérable – plus de cinquante romans, nouvelles et essais, traduits dans près de quarante langues. Avec le Monde des hommes s’ouvre le Buru Quartet, son chef-d’œuvre.




Makenzy Orcel
Maître-Minuit

Roman
Poto a un vrai don pour se percher au niveau des étoiles, rêver sa vie, se raconter le monde et le dessiner. Avec pour seul trésor ses dessins dans un sac à dos, il se met en chemin. Il mime le fou pour que la faune de la cité le laisse en paix, vivant de larcins et de jongleries… Jusqu’au jour où il se place sous l’étrange protection d’un tueur à gages à la solde du régime…




Dany Laferrière
Pays sans chapeau

Roman
Après vingt ans d’absence, l’écrivain rentre chez lui, à Port-au-Prince. Le pays, en apparence, est le même. Mais au fil des silences, des mots chuchotés, et de quelques rencontres improbabales, le voilà lancé dans une étrange enquête… Et c’est le pays rêvé qui prend le pas sur le pays réel.
Pays sans chapeau est l’extraordinaire chronique de ce reportage habité par l’émotion du retour et la magie des dieux cachés.




Hwang Sok-yong
Shim Chong, fille vendue

Roman traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet
Grand Prix de la traduction du KLTI
Shim Chong, vendue adolescente, va connaître tous les aléas d’un négoce sexuel florissant, des rives du fleuve Jaune aux ports de Shanghai, Taïwan ou Singapour, de la prostitution la plus sordide à la haute courtisanerie des geishas. Une somptueuse fresque romanesque.




Barzou Abdourazzoqov
Huit monologues de femmes

Traduit du russe (Tadjikistan) par Stéphane A. Dudoignon

Huit femmes entrent en scène. Avec beaucoup de verve et d’humour, malgré la vie qui ne les a pas ménagées. Elles viennent tour à tour raconter leur histoire, dire leur quotidien, se donner en exemple plus qu’en spectacle.




Bergsveinn Birgisson
La Lettre à Helga

Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson
Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.




Yahia Belaskri
Le Livre d’Amray

Roman
À travers le récit d’une enfance et d’une jeunesse marquée au fer de la guerre et de la violence en Algérie, le Livre d’Amray est une charge ardente contre un régime autoritaire et tous les intégrismes religieux, un chant vibrant d’amour pour une terre qui n’est jamais nommée, une Algérie rêvée et rendue à la vie – un chant d’espoir au monde.




Auður Ava Ólafsdóttir
Le rouge vif de la rhubarbe

Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson
La petite Ágústína fomente un grand voyage : l’ascension de la Montagne, l’élévation qui lui donnera assez de cœur au ventre pour accepter sa destinée…




Antonythasan Jesuthasan
Friday et Friday

Nouvelles traduites du tamoul (Sri Lanka) par Faustine Imbert-Vier, Élisabeth Sethupathy, et Farhaan Wahab
De Paris à Sri Lanka, les récits de ce très beau recueil de nouvelles ont pour toile de fond l’enfance d’Antonythasan Jesuthasan, ses années de guérilla, son errance et sa vie en France.




Collectif
Apulée #3 – La guerre et la paix

Revue de littérature et de réflexion
Ce troisième numéro de la revue annuelle Apulée porte sur le thème de la guerre et la paix.




Pramoedya Ananta Toer
Une empreinte sur la terre – Buru Quartet III

Roman traduit de l’indonésien par Dominique Vitalyos
Voici Minke en homme nouveau. Laissant derrière lui Surabaya pour la capitale des Indes néerlandaises, il entre à l’école de médecine – la seule école supérieure ouverte aux Indonésiens. Mais où que Minke se tourne, même dans les cercles hollandais réformateurs, il se heurte au mur de la domination coloniale, à l’exploitation des terres et des hommes au service de l’industrie sucrière.




Hubert Haddad
Casting sauvage

Roman
Prix Tour Montparnasse
Engagée pour recruter une centaine de figurants pour une adaptation de la Douleur de Marguerite Duras, Damya arpente les rues de Paris, grande cité habitée par la mémoire de ses drames et par tous ceux qui la rêvent…




Hubert Haddad
Le Bleu du temps

Roman
Gabriel Hantrovicz, célèbre à Paris pour sa peinture figurative, a tout quitté pour Londres où il ne peint plus que des variations en bleu. Surgit dans son univers Christel Paal, une jeune Berlinoise, à peine sortie de l’adolescence…




David Toscana
Evangelia

Roman traduit de l’espagnol (Mexique) par Inés Introcaso
Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2019
« Et voilà qu’Il éprouvait à présent une passion bien humaine : de la colère mêlée à l’envie de rejeter ses propres fautes sur les autres. C’est qu’après avoir béni tant de membres de son peuple en leur accordant des fils uniques ou des premiers-nés mâles, après avoir donné à Jacob treize enfants, dont douze garçons, il se trouvait que Lui avait eu une fille. »





Dany Laferrière
Le Goût des jeunes filles

Roman
Histoire de la conquête de la sensualité par un adolescent, le Goût des jeunes filles est aussi une chronique haïtienne. Ces jeunes filles insolentes n’ont peur de rien, s’étourdissent à danser, à jouir de la vie, et n’obéissent qu’à leurs propres lois. Plus encore qu’un roman d’initiation, un roman d’exaltation.




Georges-Olivier Châteaureynaud
L’Autre Rive

Roman
Grand Prix de l’imaginaire
« Y aura-t-il quelqu’un pour offrir ce livre à Jean-Pierre Jeunet ou à Tim Burton ? » Marine Landrot, Télérama.




Kei Miller
L’authentique Pearline Portious

Roman traduit de l’anglais (Jamaïque) par Nathalie Carré.
Kei Miller, en véritable alchimiste, nous offre un objet de pure beauté. L’histoire extraordinaire d’Adamine Bustamante, puissante prophétesse jamaïcaine, qui paiera cher ses dons une fois exilée à Londres.




James Noël
Belle merveille

Premier roman

Prix des Caraïbes de l’ADELF

Dans la sélection du Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines de Laval.

12 janvier 2010, jour fatidique du grand séisme ravageur. Un survivant ténu – autoproclamé Bernard – rencontre Amore, Napolitaine œuvrant comme bénévole dans une ONG. Le coup de foudre sonne comme un regain. Pour sortir du grand chaos de la ville soliloque et disloquée, et aider Bernard à se délivrer de son effondrement, Amore, belle tigresse de Frangipane, lui propose un voyage à Rome.




Jean-Marie Blas de Roblès
Dans l’épaisseur de la chair

Roman
Prix Littéraire des Journées du Livre Européen et Méditerranéen 2018

Dans l’épaisseur de la chair est un roman ambitieux, émouvant, admirable – et qui nous dévoile tout un pan de l’histoire de l’Algérie. Une histoire vue par le prisme de l’amour d’un fils pour son père.





Auður Ava Ólafsdóttir
L’Embellie

Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson

C’est la belle histoire d’une femme libre et d’un enfant prêté, le temps d’une équipée hivernale autour de l’Islande.





< 1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7 . 8 . 9 . 10 >


Hwang Sok-yong

« Né en 1943 en Mandchourie, où sa famille s’était réfugiée pour fuir les Japonais, Hwang Sok-yong se retrouve quelques années plus tard à Pyongyang, la cité rouge repeinte aux couleurs soviétiques, puis à Séoul, où il est surpris par la guerre de Corée. Avant de partir combattre au Vietnam, de rentrer au pays, et de se lancer dans d’autres luttes, au nom de la démocratie. De 1993 à 1998, il est expédié en prison pour avoir osé se rendre à Pyongyang, afin de soutenir les artistes du Nord. Lorsque j’étais en détention, raconte-t-il, on n’avait pas le droit d’avoir un stylo bille. On m’a mis au cachot pendant deux mois pour avoir gardé secrètement un stylo. Je me suis battu énergiquement. J’ai fait dix-huit fois la grève de la faim. Certaines ont duré jusqu’à vingt jours. Hwang Sok-yong est un écrivain du défi. Un idéaliste dans un monde privé d’idéal. »
André Clavel