éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualitésNumérique1000 librairiesNos partenaires
Contact contact Newsletter

Essaiscéytuforeign rightsNewsletter

Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Littérature latino-américaine


  Tous     Grands formats     Livres numériques     Poches Z/a

trier par   Date de parution   Auteur   Titre

Ricardo Piglia
Argent brûlé

Roman traduit de l’espagnol (Argentine) par François-Michel Durazzo – Nouvelle traduction
Prix Planeta
Argent brûlé élève le « casse du siècle » argentin au rang de mythe. Un roman halluciné, sur fond d’agitation péroniste et de corruption, aussi étourdissant qu’inoubliable.




Vanessa Barbara
Les Nuits de laitue

Roman traduit du portugais (Brésil) par Dominique Nédellec
Prix du Premier roman étranger 2015

Une machine à fiction pleine de fantaisie et de malice, animée par les facéties involontaires d’une poignée de personnages tous plus excentriques les uns que les autres.





Enrique Serpa
Contrebande

Roman traduit de l’espagnol (Cuba) par Claude Fell — Présenté par Eduardo Manet
Dans les années vingt à Cuba, la contrebande d’alcool est bien plus lucrative que la pêche au mérou. C’est donc sans mal que Requin, capitaine de la Buena Ventura, persuade l’armateur de miser tout ce qui lui reste sur un voyage vers les États-Unis.




David Toscana
El último lector

Roman traduit de l’espagnol (Mexique) par François-Michel Durazzo
Prix Antonin Artaud France-Mexique
Dans le petit village d’Icamole, Remigio découvre le corps d’une fillette inconnue… Entre réalisme et fantastique, une réflexion virtuose sur les enjeux de la fiction, par l'un des auteurs mexicains les plus inventifs de sa génération. Jubilatoire.






Ricardo Piglia

Romancier, essayiste et scénariste, Ricardo Piglia (1941-2017) est reconnu comme l’un des plus grands auteurs argentins. Il a également dirigé la Série noire d’une célèbre maison d’éditions à Buenos Aires et enseigné à Princeton et Harvard. Parmi de nombreuses récompenses, il a reçu le prix Ricardo Gallegos, le plus important prix littéraire d’Amérique latine.

C’est en s’emparant du braquage qui a défrayé la chronique en 1965 à Buenos Aires que Piglia a réinventé, à la manière magistrale d’un Truman Capote ou d’un Norman Mailer, le roman noir argentin. Argent brûlé a été récompensé par le prix Planeta.