éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualitésNumérique1000 librairiesNos partenaires
Contact contact Newsletter

Essaiscéytuforeign rightsNewsletter

Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Miguel Hernández


Miguel Hernández (1910-1942) publie ses premiers vers à l’âge de 19 ans dans des journaux tels que El Pueblo de Orihuela ou El día d’Alicante. En 1932, il travaille comme rédacteur pour le dictionnaire taurin Cossío à Madrid, où il entre en contact avec Pablo Neruda et Vicente Alexandre. De cette époque datent les poèmes centrés autour de la tauromachie et de la lutte entre l’amour et la mort. Pendant la guerre civile, il milite activement aux côtés des républicains et participe à la défense de Madrid, ce qui lui vaut d’être incarcéré et condamné à mort à la fin du conflit, alors qu’il tente de fuir au Portugal. Sa peine est commuée en 30 ans de prison, où il meurt de la tuberculose. De cette œuvre brève et intense, qui fait de lui l’un des plus grands poètes espagnols de son temps, dont l’essentiel a été traduit en français.

Miguel Hernández dans la revue Apulée