éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualitésNumérique1000 librairiesNos partenaires
Contact contact Newsletter

Essaiscéytuforeign rightsNewsletter

Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Zhang Yueran


Née dans la province du Shandong en 1982, Zhang Yueran vit à Pékin. Elle est l’une des voix les plus prometteuses et singulières de la littérature chinoise aujourd’hui.
Son œuvre est jusqu’à présent inédite en France. Avec Le Clou, son dernier roman, elle est traduite pour la première fois en français. C’est un événement.

Actualités et rencontres avec Zhang Yueran


Le Clou dans les 10 meilleurs romans du Nouveau Magazine littéraire !
Le Clou de Zhang Yueran fait partie des « dix ouvrages d’exception », sélectionnés par Alexis Brocas, rédacteur en chef adjoint et responsable de la rubrique fiction du Nouveau Magazine littéraire.


Les rencontres passées avec Zhang Yueran
Quelques éléments biographiques
Zhang Yueran chez Zulma
N’hésitez pas à cliquer sur chaque livre pour découvrir tous ses formats disponibles.
Coups de cœur des libraires

Le Clou
Librairie Decitre
Coup de cœur de Jérémy Parrot.





Le Clou
Librairie Coiffard
Coup de cœur de Manon.





Le Clou
Librairie le Pain des rêves

« Dans ce roman à l’écriture soignée et magnétique, on découvre au fil des pages le destin de ces âmes malmenées par la vie où les confessions se font révélations, et où les aveux sont les témoins d’une époque noire de la Chine, en pleine Révolution Culturelle. Le Clou de Zhang Yueran fait partie de ces livres qui laissent une trace, une marque, et dont l’écho résonne longtemps encore, les dernières pages tournées. »






Le Clou
Librairie Les Nouveautés

« Enfin traduit, ce grand livre sur la détresse de la jeunesse chinoise en quête d’identité, face aux difficultés de la vie quotidienne et aux crises familiales. Superbe roman ! » Angéline Fescia






Le Clou
Multipresse

« Lecteur, te voici perdu dans les embruns d’une terre lointaine. Les flocons de neige flottent dans les airs semblable à une fleur sur les flots calmes d’un ruisseau. Ici, le silence règne et les secrets se font manteaux neigeux, ils deviennent une chape blanche qui recouvre tout. Roman monde, deux personnes séparés par la vie se retrouvent après des années sans contacts. Li Jiaqi rédactrice de mode revient dans sa ville natale afin de veiller son grand-père agonisant. De son côté Cheng Gong, lui, n’a jamais quitté cette petite ville universitaire. Un dyptique se dresse devant nous. Le passé resurgit, déversant ses révélations et ses secrets. On croise la route de la grande histoire, la révolution culturelle n’est jamais loin. Une analyse au scalpel d’une société qui fonce. Bien plus qu’un roman, ce livre est une oeuvre, son écriture vertigineuse nous dépasse et nous fascine. On y voit la Chine à double visage, celui de la modernité, de cette génération issue de la politique de l’enfant unique. Un style fin, précis. Le rythme soutenu nous porte au fil des pages. Un grand Roman de cette rentrée littéraire. » Lucas






Le Clou
Librairie La Préface

« Un roman d’apprentissage âpre et à fleur de peau, sur la fin de l’enfance et le poids de son histoire familiale, le tout dans le contexte troublé de la révolution culturelle. »






Le Clou
L'Arbre à Lettres Bastille

« Les secrets, la culpabilité et les non-dits ont la peau dure, surtout lorsqu’ils découlent de la révolution culturelle. En confrontant leurs souvenirs après une longue séparation, Li Jiaqi et Cheng Gong dénouent la trame d’une histoire terrible et complexe, qui relie celle de la Chine à celles de leurs familles gangrenées par les conséquences des séances de critique. La plume fine et sensible de Zhang Yueran suit habilement les contours de la psychologie d’une génération qui garde les séquelles de l’Histoire. Un roman d’une richesse incroyable ! » Laura






Le Clou
Librairie des Batignolles

« Les portraits de deux amis qui se retrouvent après quinze ans sans nouvelle. Li Jiaqi et Cheng Gong se sont connus lorsqu’ils étaient enfants. Devenus inséparables, ils ont partagé les mêmes tourments et ont hérité des mêmes troubles. Grâce à ces maux qu’ils ont en commun, ils vont consolider leur amitié. Jusqu’à l’inéluctable révélation, qui fera éclater leur relation. L’histoire évolue à mesure que le canevas tissé par les deux protagonistes prend forme pour nous dévoiler, toile achevée, le secret de ce clou.
Zhang Yueran est sans conteste une romancière de talent.

Elle nous livre ici un texte fort, d’une grande maîtrise, où chaque émotion est passée au peigne fin, où chaque phrase est millimétrée, afin de retranscrire au mieux les contours de la Chine au moment de la Révolution Culturelle. » Priscillia






Le Clou
Librairie le Bal des ardents

« Saga ou feuilleton ? Roman politique ou celui d’une génération ? En tout cas, un premier roman traduit en français à ne pas manquer. Celui de la rencontre de deux jeunes trentenaires. Ils se retrouvent et se racontent la Chine d’hier et d’aujourd’hui. Confession moderne et dramatique. En toute simplicité et avec une grande humilité, Zhang Yueran tisse la toile, retrouve les liens disparus, enquête, remonte le fleuve de l’histoire et nous raconte la Chine. » Elsa Houzelles






Le Clou
Librairie L'Embarcadère
« Inséparables enfants, Li Jiaqi et Cheng Gong se sont perdus de vue au moment de l’adolescence. Des années plus tard, à l’initiative de Li Jiaqi, ils se retrouvent, trentenaires cabossés au chevet du grand-père mourant de cette dernière. Tour à tour, au long de cette nuit de veille, ils se racontent. Leurs récits libérés, confessions très intimes, se croisent et se répondent. Sans fard, ils esquissent le portrait de trois générations meurtries par les heures sombres de la Révolution Culturelle chinoise. Un récit bouleversant ! » Gwendoline





Le Clou
Librairie Le Failler

« Dans le calme du Pavillon blanc, Li Jiaqi et Chen Gong se retrouvent après vingt ans de séparation. On assiste en témoin discret à leur discussion. Les récits alternés de ces deux personnages, liés par de bien sombres histoires familiales, expriment tous les regrets, l’amertume et la douleur qui les a construits en cette période de Révolution culturelle. Leur seule source de vie était leur amitié nourrie par des jeux aussi macabres que poétiques. Ils portent désormais un regard plus éclairé, teinté de colère, de dérision et de tendresse, pour confesser un récit captivant par sa dramaturgie. Cette belle traduction dévoile le destin de deux êtres ligotés par leur passé familial, qui tentent d’affronter leurs geôliers afin de choisir leur liberté. » Anne-Laure Delisse






Le Clou
Librairie la Folle avoine
« Un récit à deux voix dans la Chine post révolution culturelle, des non-dits, la quête de la vérité d’une histoire familiale… Un roman singulier tout à fait passionnant. » Cassandre





Le Clou
Librairie Ellipses
« Une saga chinoise haletante dans une écriture, et traduction, très fluide. Ce livre au titre sec et rouillé vous laissera des souvenirs vivants et émouvants. » Vanessa





Le Clou
Librairie le Texte libre
« Dans une ville de la province de Shandong, Li Jiaqi et Cheng Gong étaient amis ou auraient pu l’être. Liés dans leur enfance malgré leur différence de classe sociale, les drames et les confidences qui n’ont pas lieu les sépareront mieux que la distance géographique. À la mort du grand-père de Jiaqi, ils se rencontrent enfin et surtout se racontent. Sous la forme d’un dialogue narratif, chapitre après chapitre, l’un prend la parole où l’autre l’a laissée. Remontant le temps, les caractères se forgent sous nos yeux, issus du legs de l’autocritique et de la suspicion qu’ont vécu leurs grands-parents, de la violence, la honte et la culpabilité, la perte et l’abandon. Mais l’écriture très fluide réconforte, levant le voile d’angoisse et de tristesse, tandis que dehors, il neige. »





Le Clou
Librairie Le Phénix
« Cette pépite est un réel miroir de la société chinoise, avec ces gens abîmés par la vie, meurtris par des idéaux impossibles à réaliser et par la cruauté de la réalité, le tout mêlé d’éléments de l’histoire de la Chine. L’écriture est très belle ! » Florine Maréchal





Le Clou
Le Hall du Livre
« Les portraits en miroir de deux amis d’enfance, la trentaine, dont les troubles trouvent leurs racines dans les épreuves que les générations précédentes ont dû traverser. À travers eux se dessinent les contours d’une Chine protéiforme, de tous les possibles et de tous les tourments. Un livre entêtant par une plume vibrante d’énergie et d’intelligence. » Vivien





Le Clou
Librairie La Buissonnière
« Portrait minutieux et mélancolique de la jeunesse chinoise des années 80 et 90 en proie au désarroi et à l’ennui existentiel. Entre tourments et désespérance, habités d’une lucidité implacable certains tentent d’éclaircir et de pénétrer les tragédies maoïstes passées qui leur ont échappé. Chape de plomb infernale perpétrée au fil des ans dans un pays où la destruction est symbole de création et de créativité. Tout semble permis tandis que rien ne l’est. Décors factices et grandioses qui encerclent le cocon de l’enfance qui finira par éclater. Quête longue et sensible d’une vérité parfois inatteignable. Une soif d’amour et d’émancipation rarement assouvie, étanchée. Roman ample, magnifique et douloureux, bouleversant, éloigné des clichés habituels et immédiats. Deux narrations s’entremêlent et alternent le temps d’une nuit d’évocation, tentent de faire la lumière sur les cinquante dernières années écoulées. Loin des clichés (rouges) flamboyants du vaste empire, c’est une petite province terne, pathétique et ennuyeuse qui est évoquée. La corruption, le népotisme et la différence de classes sociales demeurent toujours présents. » Betty Duval-Hubert





Le Clou
Librairie le Millefeuille

« Dans un huis clos peuplé de souvenirs, de non-dits et de rêves d’une enfance à demi partagée sur le campus de la Faculté de médecine de Jinan (Shandong), Li Jiaqi et Chen Gong, la trentaine, se racontent leurs vies parallèles et celles de leurs parents respectifs. Dans le même temps ils avancent une à une les pièces d’un drame vécu par leurs grands-pères, tous deux éminents professeurs de médecine aux heures les plus sombres de la Révolution Culturelle. Ils évoquent les multiples retentissements de ce drame auprès des membres de leurs familles respectives au fil des années.

 

Avec ce premier roman traduit en français la romancière chinoise Zhang Yueran explore la vie des générations nées à la fin des années quatre-vingt. Très attentive aux sentiments et à leur évolution elle restitue les parcours d’individus volontiers déboussolés, à la fois marqués par les traditions, attirés par les nouvelles richesses, tentés pas l’émigration vers les États-Unis. » Jacques Planchon






Le Clou
Librairie Lajarrige

« Elle est la petite-fille d’un brillant professeur de la faculté de médecine, il est le petit-fils d’un ‘‘légume’’. Ils se retrouvent après des années et évoquent ensemble les souvenirs d’une enfance qui vibrait de leur amitié. Avec Le Clou, son premier roman traduit en français, Zhang Yueran nous embarque dans un huis clos poétique et trace les vies brisées de deux familles, frappées par un simple clou. Une écriture sensible et envoûtante qui dévoile petit à petit le drame qui s’est joué à Nanyuan ! » Caroline






Le Clou
Librairie Nouvelle & Cie

« Chaque année, les éditions Zulma nous font découvrir une nouvelle pépite. Cette année ne manquez pas Le Clou de Zhang Yueran. Une merveille qui vous fera découvrir la Chine et ses tourments à travers le récit d’une amitié troublée. Un roman sensible et intelligent. » Guillaume