éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualitésNumérique1000 librairiesNos partenaires
Contact contact Newsletter

EssaisIntranQu’îllitéscéytuforeign rights

Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Gunnar Gunnarsson


Gunnar Gunnarsson est né et mort à Reykjavik (1889-1975). Il a grandi dans une très modeste ferme à l’est de l’Islande, a publié son premier recueil de poèmes à seize ans, avant de partir au Danemark pour étudier, et y accomplir son destin d’écrivain. Auteur d’une œuvre riche de nombreux romans et nouvelles, Gunnar Gunnarsson a plus d’une fois été pressenti pour le Nobel de littérature. Le Berger de l’Avent est un trésor de la littérature universelle.

Gunnar Gunnarsson chez Zulma
N’hésitez pas à cliquer sur chaque livre pour découvrir tous ses formats disponibles.
Coups de cœur des libraires

Le Berger de l’Avent
Librairie Actes Sud

« Un homme, un chien, un bélier dans les neiges d’Islande. Une MERVEILLE, tout simplement ! » Charlotte

 






Le Berger de l’Avent
Librairie Pax
« Dans un décor féérique, une jolie histoire de générosité, d’entraide et d’amitié. Un petit texte merveilleux à savourer et à offrir, pour partager des valeurs que l’on voudrait universelles. »





Le Berger de l’Avent
À la lettre Thé
« Un beau texte à déguster… »





Le Berger de l’Avent
Librairie Le Grenier

« C’est un petit récit ce Berger de l’Avent de Gunnar Gunnarsson (traduction Gérard Lemarquis et María S. Gunnarsdóttir, tout en comptant sur la très intéressante postface de Jón Kalman Stefánsson traduite par Éric Boury).

C’est un petit bijou éclatant à glisser dans la poche de votre doudoune et à ressortir dans un lieu où vous vous sentez bien.

Un petit récit qui inspira Hemingway pour son Vieil homme et la mer, un petit roman inspiré d’un fait réel, celui d’un homme subjugué par ses contrées sauvages islandaises.

Le Berger de l’Avent est l’histoire d’une trinité, Benedikt, l’homme, Léo, le chien et Roc, le bélier, qui s’en vient récupérer les moutons égarés sur des terres glacées devenues inhospitalières pour l’hiver.
Doucement, calmement, je vous rajoute “amoureusement”, Benedikt arpente ses montagnes depuis vingt-sept ans. J’y ai suivi son rythme, ses pensées, sa bienveillance, la magnificence de ces terres ardues et sauvages, les rencontres, les veillées et, surtout, son lien lumineux qu’il entretient, si naturellement, avec ses deux compagnons de route à quatre pattes.

Comme l’écrit si bien Stefánsson, Le Berger de l’Avent est un texte “hors du temps”, poétique dans ses descriptions, vivant par son cheminement, abouti autant dans la forme que dans le fond, nous murmurant la douceur de la solitude volontaire et la beauté du partage.
Une sensation de flottement sublime m’a submergée en refermant cet ouvrage, comme après une belle et longue marche.
Un texte simple et grandiose, à offrir, à s’offrir, rempli d’humilité et de splendeur de l’instant. » Fanny






Le Berger de l’Avent
Librairie la Bruyère vagabonde

« Inspiré de faits réels, Le Berger de l’Avent de Gunnar Gunnarsson, nous plonge dans un récit onirique, poétique et terriblement puissant. Une histoire simple : un homme, Benedikt, arpente les hautes terres sauvages en plein mois de décembre, avec son chien Léo et son bélier Roc – ses compagnons, unis tous les trois par des liens qui rendent la vie précieuse –, à la recherche de moutons égarés lors de la transhumance d’automne. Surpris par la tempête, il réussit, enfin, à regagner les vallées habitées sain et sauf. Récit d’aventure, livre de sagesse qui nous raconte la rudesse somptueuse de l’Islande, ce texte est servi par un style pur, direct et beau : un style ‘‘nordique’’ certainement inspiré par la combinaison du climat, de la lumière, des hivers si sombres et des nuits si claires des étés du Nord. L’écriture est si aboutie que l’auteur parvient à tout amener sans que l’on s’en aperçoive, simplement en créant une atmosphère que nous ressentons, que nous respirons, que nous vivons. Le Berger de l’Avent à lire, à relire… à savourer avec autant de plaisir que l’on peut avoir à discuter sans fin entre vieux amis… » Véronique, librairie la Bruyère vagabonde – Poitiers






Le Berger de l’Avent
Le Comptoir des mots
« Le bonheur du jour est signé Gunnar Gunnarsson ! […] Mais comment se fait-il que ce texte plein de grâce et de bienveillance ne soit pas déjà archi connu, lu et relu ? Mystère… Car ce petit bijou islandais est à mettre entre toutes les mains ! » Philippe Guazzo





Le Berger de l’Avent
Librairie Decitre - Grenoble
« Une merveille ! » Fabien





Le Berger de l’Avent
La Vie devant soi

« Une merveille ! » Charlotte Desmousseaux






Le Berger de l’Avent
Le Hall du Livre

« ll était une fois… une pépite littéraire : un berger, un bélier et un chien. À la recherche des moutons égarés et pris à parti par les éléments climatiques de l’hiver, tous trois tentent de résister. Une petite fable islandaise, humaniste et lumineuse sur la complicité, l’endurance qui lient trois compagnons de travail. » Corinne






Le Berger de l’Avent
Librairie La Belle histoire

« Un petit bijou de littérature publié en 1936. L’auteur a été de nombreuses fois cité pour le prix Nobel que, finalement, il n’a malheureusement jamais obtenu. C’est une fable, un conte, un diamant : l’histoire de ce berger islandais qui, tous les ans, part (accompagné de son chien et d’un bélier) dans le cœur glacial de l’hiver, à la recherche des brebis égarées à l’automne. Une vraie lecture de Noël, contemplative et méditative. À (re)découvrir absolument. » Nicolas Spitz






Le Berger de l’Avent
Librairie Decitre - Bellecour

« Comme tous les ans, ils sont trois compagnons à affronter le froid de l’hiver islandais pour essayer de rassembler et ramener à bon port des moutons égarés. Une histoire simple, mais la mission, cette fois-ci, se révélera plus ardue que prévu. Dans un texte limpide, d’une écriture au cordeau, l’auteur nous livre un récit d’une intensité, d’une beauté rares, tout en nous offrant, par petites touches, une réflexion profonde sur la condition humaine et ses rapports à la nature. Ce n’est pas un hasard s’il nous fait penser à la peinture de Hiroshige (notamment à l’estampe Hommes sous la pluie, où les forces déchaînées de la nature défient celles, fragiles, de l’homme). Un miracle n’a besoin que d’un instant ; un chef-d’œuvre, de quelques pages. » Dilamar

 






Le Berger de l’Avent
Librairie Le Divan
« Un très beau conte de Noël ! Dans ce récit aux accents oniriques, suivez l'ascension d'un berger et de ses deux compagnons, Benedict le chien et Roc le bouc. Une très belle plume à découvrir pendant les Fêtes ! »





Le Berger de l’Avent
Librairie de l’Hôtel de ville – Bron

« Un petit bijou dans la si belle collection Z/a des Éditions Zulma. Comme chaque année pour l’Avent, Benedikt, son chien Leo et son bélier Roc entament un périple dans la montagne pour secourir les derniers moutons… Une tâche noble mais risquée, surtout quand la montagne ne veut pas de vous et que les tempêtes de neige font rage. Une Islande, belle, sauvage et envoûtante que Gunnar Gunnarsson retranscrit avec une grande poésie. » Letizia

 






Le Berger de l’Avent
Librairie Le Square

« Une belle lecture pour préparer l’arrivée de l’hiver et les festivités de fin d’année. Benedikt le berger part le premier jour de l’Avent pour son rituel annuel : la recherche des moutons oubliés dans les neiges de l’Islande. De retards en rencontres, accompagné de son fidèle chien Leó et de son solide bélier Roc, il tente de braver les éléments et la tempête, absorbé par cette mission qu’il s’est lui-même attribuée. Un petit texte plein de douceur, d’humanité et de lumière. »






Le Berger de l’Avent
Librairie La Lison
« – Bonjour ! Pour Noël je cherche de la neige et du froid. Un petit conte à lire en une heure au coin du feu, une tasse de thé brûlant dans les mains. Vous auriez ça ?
– Oui, bien sûr ! Le froid polaire d’Islande, ça ira ? »





Le Berger de l’Avent
L'Usage du monde Paris

« Chaque premier dimanche de l’Avent, Benedikt, accompagné de son chien et de son bélier, arpente les montagnes enneigées pour se mettre à la recherche de brebis égarées. Paru en 1936, Le Berger de l’Avent est un roman d’aventure d’une extrême sensibilité, un classique islandais intemporel. »






Le Berger de l’Avent
Librairie Les Saisons
Coup de cœur de la librairie.





Le Berger de l’Avent
Librairie les Volcans

« Second coup de coup de cœur spécial Noël : Le Berger de l’Avent nous entraîne en Islande sur les pas d’un homme, qui depuis vingt-sept ans, part le 1er jour de l’Avent, parcourt la montagne avec deux compagnons, l’un chien, l’autre bélier. Ensemble, ils défient les rigueurs de l’hiver et du terrain, afin de sauver toutes les bêtes qui s’égarent ; une odyssée, qui peut se révéler fatale, mais ô combien salvatrice, pour bêtes et hommes. Un joli conte de Noël, donc. » Nadine






Le Berger de l’Avent
Librairie Paroles

« Un petit bijou neigeux et pré-Noël ! Premier dimanche de l’Avent, Benedikt le berger s’apprête à entreprendre son pèlerinage annuel : une randonnée au cœur des montagnes islandaises, avec pour seuls compagnons son chien et son bélier. La trinité, les appelle-t-on là-bas. Mais cette année, spéciale car elle marque le 27e anniversaire de cette aventure, commencée quand Benedikt avait 27 ans, sera-t-elle comme les autres ? On est seuls avec Benedikt, on se laisse empoigner par le blizzard et envahir par la nature. On s’imprègne de sa simplicité et sa sincérité. Un très court et très beau texte ! 


Un véritable conte de Noël ! À lire par grand froid, au chaud chez soi. Et se laisser emporter… » Marie-Ève






Le Berger de l’Avent
Librairie L'Atelier
« Une parenthèse enchantée ! » Christophe Gilquin