éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualitésNumérique1000 librairiesNos partenaires
Contact contact Newsletter

EssaisIntranQu’îllitéscéytuforeign rights

Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Le Singe égal du ciel
11,5 x 17,5 cm • 480 pages
ISBN 978-2-84304-694-0
12,50 € • Paru le 10/04/14
Télécharger
la couverture en HD

Imprimer l’argumentaire
Littérature — collection de poche Z/a
Frédérick Tristan

Le Singe égal du ciel


Roman

Né d’un œuf de pierre détaché de la montagne des Cinq Éléments, Souen, le singe taoïste, n’a qu’une ambition : devenir immortel et atteindre le sommet ultime des connaissances les plus cachées. Comme dans toute quête, obstacles, revers et exploits abondent, et Souen doit tour à tour échapper à l’Esprit des Brouillards, s’initier à la doctrine zen et à l’art des jardins, apprendre à voler dans les airs et à se métamorphoser en toutes les créatures imaginables, jusques et y compris en concombre de mer…

Chef-d’œuvre épique dans la lignée de la Pérégrination vers l’Ouest, voici un fabuleux roman d’aventures à la chinoise, haletant de péripéties, qui nous laisse heureux et étourdis de connaissances autant que d’affabulations.


Frédérick Tristan

Frédérick Tristan, lauréat du Prix Goncourt pour Les Égarés, a publié plus de trente romans et essais. Avec Le Singe égal du ciel, ce grand voyageur, spécialiste du taoïsme, est l’auteur du plus fabuleux roman chinois qu’un Occidental ait écrit.

Dans la presse…

« L’imaginaire nous revient enfin ! Né d’un œuf de pierre fécondé par la foudre, voici le singe Souen qui voulait égaler le ciel. Utilisant tour à tour la ruse et la force, il combat dragons et magiciens, se mesure à tous, envoyés du Bouddha et puissances de la mort, souvent vainqueur, parfois vaincu. Héros révolutionnaire, Souen chambarde tout ce qui est établi sur terre. […] Mêlant la légende chinoise du XVIsiècle aux mythes occidentaux, Tristan invente un conte de fées à la manière chinoise où ni les bons ni les méchants ne sont d’emblée reconnaissables. » Le Point

 

« Le lecteur plongera dans ce livre comme dans GulliverGargantua ou Don Quichotte : pour suivre des aventures passionnantes, pour éclater de rire à l’occasion, et pour réfléchir, presque par hasard, sur la condition humaine et le sens de l’univers. » L’Express


Pour en savoir plus…