éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Auður Ava Ólafsdóttir

Ör


Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson
Invitée aux Boréales, Auður Ava Ólafsdóttir sera en France du 20 au 25 novembre

Se décrivant lui-même comme un « homme de quarante-neuf ans, divorcé, hétérosexuel, sans envergure, qui n’a pas tenu dans ses bras de corps féminin nu – en tout cas pas délibérément – depuis huit ans et cinq mois », Jónas Ebeneser n’a qu’une passion : restaurer, retaper, réparer. Mais le bricoleur est en crise et la crise est profonde. Et guère de réconfort à attendre des trois Guðrún de sa vie – son ex-femme, sa fille, spécialiste de l’écosystème des océans, un joli accident de jeunesse, et sa propre mère, ancienne prof de maths à l’esprit égaré, collectionneuse des données chiffrées de toutes les guerres du monde… Doit-il se faire tatouer une aile de rapace sur la poitrine ou carrément emprunter le fusil de chasse de son voisin pour en finir à la date de son choix ? Autant se mettre en route pour un voyage sans retour à destination d’un pays abîmé par la guerre, avec sa caisse à outils pour tout bagage et sa perceuse en bandoulière.
Ör est le roman poétique et profond, drôle, délicat, d’un homme qui s’en va, en quête de réparation.

Du côté des libraires...

« Ce roman est un bouleversement, un enchantement, un miracle. Le plus prestigieux prix littéraire d’Islande lui a été décerné. Auður Ava Ólafsdóttir a ce talent de semer un peu de magie islandaise dans ses romans avec une simplicité et une délicatesse exceptionnelles. » Au Temps Lire – Lomme-Lambersart

« Des livres comme celui-là, j’aimerais en lire tous les jours ! Bien sûr, j’avais aimé Rosa candida (comment ne pas aimer ?), mais Ör a des qualités littéraires qui convaincront les plus exigeants des lecteurs. » Le Chant de la Terre – Pont-Saint-Esprit

« Quelle joie de retrouver Ólafsdóttir ! C’est un réel bonheur de lecture, un rayon de soleil dans un ciel un peu gris. […] Ör est réellement un “livre qui fait du bien”. » Page et Plume  Limoges

« Émerveillé par le nouveau roman de la prodige islandaise, un joyau de pudeur et d’humanité. Que ce livre fait du bien ! » Calligrammes – La Rochelle.

« Un sujet grave, des personnages très attachants, pour un livre poignant. » Librairie des Canuts – Lyon

« Roman intense, d’une finesse d’écriture remarquable, Auður Ava Ólafsdóttir nous transporte encore une fois dans ses mondes qui n’ont pas de nom, sauf peut-être celui de Ör qui veut dire “cicatrices” en islandais, celles que Jonas vient panser avec cette inadvertance qui sied aux hommes de bontés. » Librairie Saint-Christophe – Lesneven

« Plein de poésie, d'humour, de philosophie. Un livre doux-amer qui m'a plu. » Librairie Antigone – Gembloux

« Quel bonheur, quel enchantement! Humour et mélancolie sont finement associés dans une belle et lente réflexion autour de l'âme humaine, le fait d'exister dans son essence et son non-sens. » Librairie La buissonière – Yvetot

En coup de cœur aussi à la librairie Le 5e Art (Saint-Jean-de-Luz).



Des prix littéraires

Ör, encensé par la presse lors de sa parution en Islande en novembre 2016, lauréat du Prix des Libraires islandais, est un tourbillon de charme, d’humour et d’humanité, qui a également valu à son auteur l’Íslensku bókmenntaverðlaunin, le plus prestigieux prix littéraire d’Islande.

Et à travers le monde

Ör en Islande (Benedikt), en Suède (Weyler förlag).
À paraître bientôt aux États-Unis (Grove Atlantic) et au Royaume-Uni (Pushkin Press).