éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Auður Ava Ólafsdóttir

Le rouge vif de la rhubarbe


Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson


Souvent aux beaux jours, Ágústína grimpe sur les hauteurs du village pour s’allonger dans le carré de rhubarbe sauvage, à méditer sur Dieu, la beauté des nombres, le chaos du monde et ses jambes de coton. C’est là, dit-on, qu’elle fut conçue, avant d’être confiée aux bons soins de la chère Nína, experte en confiture de rhubarbe, boudin de mouton et autres délices.

Singulière, arrogante et tendre, Ágústína ignore avec une dignité de chat les contingences de la vie, collectionne les lettres de sa mère partie aux antipodes à la poursuite des oiseaux migrateurs, chante en solo dans un groupe de rock et se découvre ange ou sirène sous le regard amoureux de Salómon. Mais Ágústína fomente elle aussi un grand voyage : l’ascension de la « Montagne », huit cent quarante-quatre mètres dont elle compte bien venir à bout, armée de ses béquilles, pour enfin contempler le monde, vu d’en haut…



Les libraires en parlent...

« Auður Ava Ólafsdóttir est une conteuse. Elle excelle dans l’évocation du merveilleux qui existe dans les petites choses de la vie, dans les choses ordinaires. Une histoire délicate, un livre qui fait du bien. Beaucoup de poésie. »  Dominique Moulins, Librairie espace culturel Leclerc (Blois)

« Délicat, drôle, décalé, poétique, attachant, surprenant, ce roman est d’une rafraichissante douceur ! » Manuel, librairie La Buissonnière

« Aérien, délicat et poétique, Le rouge vif de la rhubarbe a le charme et la grâce des fleurs de givre qui s’épanouissent aux fenêtres l’hiver. » Sarah, librairie Terre des livres, Lyon

« Quel plaisir de retrouver l'univers si tendrement loufoque d’Auður Ava Ólafsdóttir ! » Marie, librairie L’Intranquille, Pontarlier

« Comme une goutte de rosée, ce roman est fragile, transparent et délicat. Prenez garde à ce qu’il ne vous échappe… » Librairie Saint-Christophe, Lesneven

« Un tableau impressionniste peint avec des mots d’une poésie savoureuse. » Librairie Cheminant, Vannes

« Un délice ! » Gersande, librairie La Galerne, Le Havre

« Un style impeccable et singulier, poétique et coloré ; un roman simple et beau, léger mais profond, plein de petits détails charmants. Un livre délicieux qui se savoure avec le plus grand plaisir. » Jean-Claude Dutemps, Forum Arts et Livres, Mouans-Sartoux

« Ce roman est un enchantement ! » Émilie Ladner, Payot, Yverdon-les-Bains

« Auður Ava Ólafsdóttir nous enchante une nouvelle fois avec ses personnages attachants et son amour de la vie. » Librairie Vaux Livres, Vaux-le-Pénil

« Un petit bijou à déguster, au goût à la fois sucré et acidulé, comme celui de la rhubarbe ! », Perrine, librairie Le Genre urbain, Paris

« Écriture poétique et personnages hors du commun. Un enchantement !!! », Librairie Le Libr’air, Obernai

« Un livre tendre, poétique à souhait. » Solange, librairie L’Oiseau-Lire, Visé (Belgique)

« Un très beau roman. » François-Régis Sirjacq, le Forum du livre, Rennes

« Un beau roman sur le dépassement de soi, sur la sagesse et la philosophie de la vie. Une jeune ado, Ágústína, délaissée par ses parents, cherche sa voie à travers la méditation et le choix de ses relations. Le défi d’Ágústína est d’accéder à la “Montagne” avec ses béquilles afin d’admirer la beauté du monde. Superbe ! » Louis, Fnac Grenoble-Victor Hugo

« L’auteur de Rosa candida et de L’Embellie nous offre un roman sensible, poétique, émouvant et tout en contrastes. » Odile, librairie Decitre, Saint-Genis-Laval

« Grimper au sommet de la montagne qui surplombe son village c’est le rêve d’Ágústína mais ses jambes ne le lui permettent pas. Malgré tout elle ne renonce ni à ce rêve ni à la vie. Un très joli texte emprunt de douceur et de poésie. » Gloria, Fnac Bordeaux.

 

« Le rouge vif de la rhubarbe… ou l’histoire de la petite fille qui rêvait de gravir une montagne. Petite sirène aux jambes atrophiées, Ágústína grandit aux côtés d’une grand-mère délicieuse. Avec ce conte des temps modernes, Auður Ava Ólafsdóttir nous emmène une fois de plus au coeur d’une Islande rude et enchanteresse ! » Isabelle, Fnac Belfort.


Et aussi en coup de cœur à la librairie Monet (Montréal), à la librairie de la Mude (Bessines), et à la librairie Filigranes (Bruxelles).

Et dans la presse...

« D’une grande plasticité, l’écriture d’Ólafsdóttir est mise ici au service d’un projet délicat : peindre le paysage intérieur d’un être à part. Un défi que la romancière relève avec un indiscutable brio. » Elena Balzamo, Le Monde des Livres

« Comme les lecteurs, emportés par la montagne de mots enchanteurs, l’humour tout en finesse et les portraits aux petits oignons de la romancière. » Marianne Payot, L’Express

« L’exotisme poétique et enchanté qui est la marque de l’auteur de Rosa Candida est déjà contenu dans ce tout premier roman que l’on peut lire comme une jolie métaphore de l’apprenti écrivain qui se lance, sans avoir s’il aura l’endurance de mener à bien son entreprise, à l’assaut de sa première "montagne de mots". » Véronique Cassarin-Grand, Le Nouvel Obs

« Il suffit de quelques mots pour que l’on découvre les odeurs, les couleurs de cette île si particulière. On est tout de suite dans le sillage de l’auteur qui avec une grâce quasi surnaturelle nous prend par la main pour nous raconter l’histoire d’Ágústína. » Bernard Babkine, Marie France

Et ailleurs dans le monde...

Le rouge vif de la rhubarbe est déjà paru aux éditions Einaudi en Italie...