éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


La vie en cinquante minutes
ISBN 9782843047725
12,99 € • Paru le 17/03/16
Imprimer l’argumentaire
Livres numériques
Benny Barbash

La vie en cinquante minutes


Roman traduit de l’hébreu par Rosie Pinhas-Delpuech.


Il suffit parfois d’un cheveu… Un long cheveu blond entortillé autour de la bretelle du maillot de corps de son mari. Pour Zahava, c’est l’électrochoc.
Armée d’une imagination galopante et d’une jalousie débridée, la voilà qui vide les placards, analyse chaque indice, formulant les hypothèses les plus folles sur la vie secrète de son mari : et s’il n'avait pas une mais deux maîtresses, l’une turque en burqa, l’autre italienne péroxydée aux orgasmes sonores ? Sans parler de la poule de Rostov
Entre le cabinet d’un célèbre analyste, l’antre du serrurier arménien et les états d’âme du détective privé, Zahava s’embarque dans une enquête aux péripéties rocambolesques, un tourbillon aussi vertigineux qu’extravagant.

En libérant le délire interprétatif d’une femme prise au piège de la jalousie, et avec un art magistral du détail et de la digression, Benny Barbash signe un roman tout en finesse, un traité du mariage profond et hilarant.

Rarement aura-t-on à ce point exalté les errements de la jalousie dans une veine aussi réaliste et aussi drôle, parfois crue, délicieusement subtile, toujours réjouissante : un antidote merveilleux à toute espèce de jalousie.

« Avec un sens de la construction et une ironie bien à lui, Barbash démantèle les codes ancestraux du mariage et nous convie à un périple à la fois enjoué et cuisant à travers des territoires en pleine implosion. »

Yedioth Ahronoth


La presse et les libraires en parlent

« On sent toujours Zahava prête à se perdre sous sa superstition, sa croyance en Dieu, et ses jeux avec le hasard. Sa décision finale souligne la fragilité du personnage et la nécessité, pour elle, comme pour le romancier, à maîtriser les pouvoirs de la fiction pour atteindre une forme de vérité. » Jeanne Bacharach, EaN

« Coup de coeur ! Pour s'évader de la morosité ambiante, rien de tel qu'un petit tour dans le nouveau roman de Benny Barbash La vie en cinquante minutes paru chez Zulma Éditions. Où un simple cheveu blond repéré sur un vêtement de son mari déclenche chez Zahava la crise de jalousie la plus outrancière que vous ayez jamais lu ! Subtil et réjouissant ! » Librairie La Paranthèse, Strasbourg


« La Vie en cinquante minutes est aussi une comédie réjouissante des existences ordinaires. Reposant sur une construction en spirale, où l’amorce de chaque scène renvoie à des épisodes passés qui l’éclairent au terme d’un long suspense ludique, le roman est peuplé de personnages qui se rêvent un destin d’écrivain. »
Ariane Singer, Transfuge

« Quand Zahava découvre un cheveu blond sur le maillot de son mari, une jalousie extrême d'empare d'elle. Elle veut à tout prix en découdre et tenter de démasquer une pseudo-liaison conjugale. Sa tête est en perpetuelle ébullition. Parfois drôle et délirant, l'héroine déborde d'imagination. A lire. » Rose Marie de la FNAC Mulhouse

« On suit les pensées bouillonnantes et les agissements délirants de cette héroïne en crise, épaté par son énergie déraisonnable à se faire du mal. »
Version Femina

 
« Benny Barbash explore d'abord à fond les soubresauts de la jalousie conjugale, mais on n'est pas chez Proust, ni chez Benjamin Constant non plus. Car ça pétille et ça gaze lorsque la pourtant très raisonnable Zahava s'emballe à propos de tout et de rien: tout lui est bon pour alimenter sa suspicion. Moments drolatiques où les délires de l'imagination de la femme jalouse se fondent dans la réalité-même, sans qu'on ne sache plus trop discerner l'imaginaire du vraisemblable. Et elle non plus... » Librairie Sauramps, Montpellier

« Un coup de coeur pour le dernier roman truculent de Benny Barbash, La Vie en cinquante minutes. Où comment un cheveu blond sur un maillot de corps peut tout... bousculer. Par un maître es-dramaturgie. » Librairie Alinéa, Luxembourg

« Parfois rocambolesque, parfois cruel, souvent très drôle, et toujours réjouissant, le nouveau roman de Benny Barbash confirme son talent de raconteur touchant, mine de rien, à des questions fortes familiales, sociales et politiques. » Librairie Le Rideau Rouge, Paris