éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Les Terres étrangères
14 x 21 cm • 192 pages
ISBN 978-2-84304-273-7
15,30 € • Paru le 23/04/04
Imprimer l’argumentaire
Hwang Sok-yong

Les Terres étrangères


Traduction de Arnaud Montigny et Jungsook Kim

Sur un chantier côtier de la Mer Jaune ou aux abords de Séoul, des hommes tentent, dans les années 60, de survivre à leur condition ouvrière. Une humanité tragique entre violence et sacrifice, désespoir et résignation.

*****************

« Avec sa force évocatrice coutumière - servie ici par une langue oracle volontiers argotique -, Hwang Sok-yong nous fait entrer dans le monde de journaliers travaillant sur un chantier d'assèchement d'un polder sur la côte de la mer Jaune au début des années 1970. (...) Ce sont pour la plupart des paysans (à l'époque la moitié de la population sud-coréenne) qui, chassés de leurs lopins ou ayant rêvé d'une vie meilleure, ont quitté leur village pour ces "terres étrangères" pourtant sur le sol national où ils se trouvent sur une "vaste plage, à fourmiller désespérément". (...)
Evitant le misérabilisme, Hwang se contente de faire vivre des personnages habités par une force d'âme peu commune sur laquelle achoppe le désespoir jusqu'au moment où ils seront rompus. »
Philippe Pons, Le Monde des livres.

«
Il y a dans ces récits à la fois du Germinal et du Cahier d'un retour au pays natal, bien que le naturalisme de Hwang Sok-yong soit à mille lieux de la démarche descriptive d'un Zola ou du lyrisme imprécatoire et épique d'un Césaire. S'appuyant sur des dialogues entrecoupés de notations narratives brèves et essentiellement informatives (...), l'écrivain coréen réussit à donner vie à son univers et à en révéler les injustices profondes, les souffrances et les privations. Sans aucun misérabilisme ni aucunes jérémiades.
Son style contenu, tout en sobriété et en nuances, a fait de ce romancier et nouvelliste talentueux un des auteurs les plus populaire de son pays. »
Tirthankar Chanda, Le Monde diplomatique.