éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer


Le Jardin des Sept Crépuscules
14 x 21 cm • 1152 pages
ISBN 978-2-84304-749-7
28,50 € • Paru le 01/10/15
Télécharger
la couverture en HD

Imprimer l’argumentaire
Littérature
Miquel de Palol

Le Jardin des Sept Crépuscules


Roman traduit du catalan par François-Michel Durazzo



« Un événement éditorial. » Transfuge

Le Jardin des Sept Crépuscules
est à lui seul une incroyable somme de romans enchâssés qui s’emboîtent et se recoupent avec un art consommé du suspense. Et son architecture est un prodige : une poignée de privilégiés rassemblés dans une forteresse au luxe insensé par une nécessité combien énigmatique se livre au plaisir délectable et retors de raconter des histoires — à partir d’un récit initial, la saga de la banque Mir et de son héritière Lluïsa Cros. Histoire de l’amant du cimetière, de la visiteuse obstinée ou de Mimi Chauffe-biberons, histoire du surhomme Peter Sweinstein et des navigations du Googol, histoire du grand vérificateur ou de la secte de la Libération, chacune des intrigues que l’on se raconte en sept jours et sept nuits nous rapproche, sur fond de manipulations et de luttes d’influence, d’un mystère qui ne cesse de se dérober.

Convoquant plus d’une centaine de personnages dans une narration aux multiples rebonds, le Jardin des Sept Crépuscules est une construction romanesque monumentale, d’une virtuosité qui ne cesse de nous fasciner.



Les librairies et la presse l'ont lu et adoré

« L’imaginaire est sans limite, l’intrication des récits constante, la virtuosité vertigineuse, l’humour omniprésent. Et à chaque instant, le dénouement se dérobe quand il semble à portée. Au lecteur d’accepter d’être malmené, éprouvé, consterné parfois, tant Palol s’amuse à nous égarer dans son dédale dément. » Hugo, Librairie Nouvelle (Asnière).
Pour accéder à la chronique entière, cliquer ici.

« Le Jardin des sept crépuscules est une galerie des glaces : les histoires se réverbèrent les unes les autres, s’appellent et se prolongent dans un mouvement qui semble reporter leur point de fuite à l’infini »

Damien Aubel, Transfuge


« Convoquant plus d’une centaine de personnages dans une narration aux multiples rebonds, le Jardin des Sept Crépuscules est une construction romanesque monumentale, d’une virtuosité qui ne cesse de nous fasciner. » Grégoire, Librairie Obliques (Auxerre).
Pour accéder à la chronique entière, cliquer ici.

« Une construction romanesque où des dizaines de personnages citadins et singuliers vont et viennent dans un tourbillon de rebondissements »

Paulette


« Des histoires enchevêtrées, comme une cascade de contes modernes des mille et une nuits, langue baroque et foisonnante, images rémanentes, imagination prodigieuse... » Jean, Librairie Labyrinthe (Rambouillet).

« Ce roman est une somme de romans enchâssés selon une architecture savamment ordonnée. »

Ouest France