éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

En librairie le jeudi 5 avril 2018  

12,5 x 19 cm • 160 pages
ISBN 978-2-84304-818-0
16,50 € • A paraître le 05/04/18
Imprimer l’argumentaire
Littérature
Antonythasan Jesuthasan

Friday et Friday


Nouvelles traduites du tamoul (Sri Lanka) par Faustine Imbert-Vier et Elisabeth Sethupathy

On connaît son visage, grâce au superbe Dheepan de Jacques Audiard (Palme d’or à Cannes en 2015) dont il est l’acteur principal. On sait moins qu’Antonythasan Jesuthasan est aussi un écrivain exceptionnel. De Paris à Sri Lanka, les récits de ce très beau recueil ont pour toile de fond son enfance, ses années de guérilla, son errance et sa vie en France – avec autant de finesse et d’humour que d’inspiration et de puissance d’évocation.
Le titre du recueil est aussi celui de l’adaptation cinématographique (en cours de réalisation) de la magnifique nouvelle Friday – qui se déroule dans la communauté tamoule du quartier de la Chapelle, à Paris.

« Son œuvre est un bijou. » Granta

Son œuvre, magistrale et extraordinairement novatrice, est traduite pour la première fois en français. C’est une très grande découverte.

Contacts

Contact presse : Olivia Castillon – 06 76 23 30 37 – olivia.castillon@wanadoo.fr
Contact librairie : Catherine Henry – 01 58 22 19 90 –  catherine.henry@zulma.fr

Antonythasan Jesuthasan, alias Shobasakhti

Antonythasan Jesuthasan  – alias Shobasakthi – est né en 1967 à Allaipiddy, un village à l’extrême nord de Sri Lanka. Ancien enfant soldat du Mouvement de Libération des Tigres tamouls, il arrive en France en 1993 où il obtient l’asile politique. Il vit désormais à Paris.
Acteur, scénariste, il est aussi l’auteur de quatre romans, trois recueils de nouvelles et de nombreux essais, pièces de théâtre et scénarios.

Antonythasan Jesuthasan et l'écriture

« Je ne suis pas né artiste, je suis un enfant de la guerre. C’est la guerre, et l’injustice dont mon peuple a été victime, qui ont été pour moi l’élément déclencheur. Je n’ai jamais considéré la littérature comme un moyen de subsistance. J’ai quitté l’école très tôt, et le tamoul est la seule langue que je parle et que j’écrive véritablement. Ma culture littéraire est plutôt modeste. Mais j’ai toujours résisté, et j’utiliserai toujours ma voix pour parler de ce dont les autres ne veulent pas parler. Mes récits sont pour moi le moyen d’y parvenir. »

Extrait d’un entretien accordé au Southbank Centre.