éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Librairie Le Cyprès


Contacter ce libraire
Le site de la librairie

Librairie Le Cyprès
17, rue du Pont Cizeau
58000 Nevers
03 86 57 53 36
voir le plan
RESPONSABLE(S)
Wilfried Séjeau
ÉQUIPE
deux libraires
Superficie : 200 m²
Références : 60 000 titres
Wilfried Séjeau


Kei Miller
By the rivers of Babylon
« Premier candidat en lice du Prix curieux de la librairie curieuse. By the rivers of Babylon est un roman dans lequel résonnent les sons et rythmes de la Jamaïque, grondent la puissance des personnages et leur force de résistance et où légendes et Histoire se tutoient. »




Hubert Haddad
Le Peintre d'éventail
Coup de cœur de la librairie




Zoyâ Pirzâd
C’est moi qui éteins les lumières
Lu et conseillé par Wilfrid Séjeau




Anjana Appachana
Mes seuls dieux
Lu et conseillé par Wilfrid Séjeau




Hubert Haddad
Géométrie d’un rêve
Lu et conseillé par Wilfried Séjeau.




David Toscana
El último lector
Lu et conseillé par Wilfried Séjeau




Pascal Garnier
Lune captive dans un œil mort
« Pascal Garnier choisit le décor d’une résidence ultramoderne destinée à des seniors argentés pour se livrer à un jeu de massacre d’une vigueur peu commune. Une fable grinçante et virtuose qui nous a glacé le sang.
[…] L’auteur ne cherche pas à se moquer ou à caricaturer ces personnages angoissés, en quête de sécurité, il nous en parle au contraire avec une tendresse et une empathie bouleversantes. Ce sont des Robinson, finalement si seuls, dans ce décor de cauchemar. Après cette lecture, on rêve de métissage, d’espaces ouverts, de partage, merci ! »

Wilfried Séjeau




Zoyâ Pirzâd
Le Goût âpre des kakis
« Le Goût âpre des kakis confirme le talent de Zoyâ Pirzâd pour décrire avec subtilité les ironies de la vie, les détails insignifiants qui prennent des proportions inouïes, les couples qui se défont et le temps qui passe. […] De son écriture dépouillée, Pirzâd parle de choses universelles qui touchent profondément le lecteur. »

Wilfried Séjeau