éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Librairie Climats


Contacter ce libraire
Le site de la librairie

Librairie Climats
43, rue de Clichy
75009 Paris
01 48 74 05 66
voir le plan
HORAIRES D’OUVERTURE
Du mardi au vendredi de 10h à 19h - Le samedi de 11h à 19h30
RESPONSABLE(S)
François Prévot
Auður Ava Ólafsdóttir
Rosa candida
« Arnljótur a vingt ans, un père un peu envahissant et un frère jumeau autiste. De ses amours avec Anna, pendant un petit bout de nuit dans la serre de son jardin, est née Flóra Sól, petite fille qu’il aime tendrement mais connaît à peine. Sa mère, morte dans un accident de voiture, lui a légué sa passion pour les roses, qu’il cultive avec talent. On ne saura jamais pourquoi il décide de quitter son île, pour aller s’occuper, bien des frontières plus loin, d’une roseraie oubliée, dans un monastère perché sur un rocher, quelque part…
Armé de boutures de sa belle rose à huit pétales, Rosa Candida, il parcourt un continent de rêve au rythme de ses multiples rencontres : aubergistes perdus dans une immense forêt, moine cinéphile porté sur la bouteille, et même Flora Sol, sa petite fille venue le rejoindre au bout du voyage. Chacune le rapprochera de la sagesse.
Candide contemporain, il nous raconte son périple avec humour et légèreté. En nous privant de repères géographiques, en créant une atmosphère naïve et merveilleuse, Audur Ava Ólafsdóttir nous emmène résolument dans un conte moderne. Les thèmes les plus graves, deuil, sexe, paternité, y sont abordés avec grâce et subtilité.
Un livre tendre, une lecture lumineuse. »

François Prévot




Enrique Serpa
Contrebande
« Partons dans les Caraïbes avec ce roman paru en 1938, dont l’auteur, Enrique Serpa, était considéré par Hemingway comme un des plus grands, admiré par Edouardo Manet et… totalement inconnu en France. Le narrateur est un petit armateur de pêche dans le Cuba des années 30. Alcoolique oisif et désœuvré, il a l’habitude de naviguer sur l’un de ses bateaux, La Buena Ventura. Sous la pression de la pêche industrielle, les cours du poisson s’effondrent et le produit de sa dernière campagne ne lui permet pas de payer son équipage. Il accepte alors, poussé par son capitaine, de faire un voyage de contrebande d’alcool vers les États-Unis si proches et en pleine prohibition. La préparation et la réalisation du voyage, avec en toile de fond l’incroyable misère cubaine, nous entraînent dans une peinture sociale minutieuse. Les principaux protagonistes, le narrateur, pleutre et mythomane et son capitaine, Requin, solide et parfaitement immoral, vénéré par l’équipage, s’affrontent ou se séduisent au fil des pages, et chaque personnage, marin, trafiquant ou prostituée, contribue au réalisme de cette formidable expédition. Roman d’aventure et roman social, Contrebande est aujourd’hui un grand classique de la littérature cubaine. Merci aux éditions Zulma de nous avoir déniché ce petit bijou. »

François Prévot




Rabindranath Tagore
Chârulatâ
« Tout en finesse et en retenue, ce sublime petit livre fit pourtant scandale lors de sa publication. Est-ce parce que Tagore y présente une jeune et belle femme victime de la légèreté des hommes, de la naïveté de Bhupati comme de la suffisance d’Amal ? »

François Prévot




Jean-Marie Blas de Roblès
Là où les tigres sont chez eux
« Ce roman érudit, bourré de mises en abyme et de rebondissements, n’a pas fini de vous surprendre. »

François Prévot