éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

À livre ouvert


Contacter ce libraire
Le site de la librairie

À livre ouvert
Rue Saint-Lambert, 116
1200 Bruxelles — Belgique
00 32 2 762 98 76
voir le plan
HORAIRES D’OUVERTURE
Du lundi au samedi de 10h à 19h
Superficie : 300 m²
Références : 50 000
À livre ouvert


Fondée en 1974 à La Hulpe, commune de la banlieue sud de Bruxelles, par Chantal Limauge, la librairie À Livre Ouvert s'est installée en 1986 à Woluwe Saint-Lambert, l'une des dix-neuf communes qui constituent Bruxelles-capitale. Elle a fusionné avec Le Rat Conteur, l'une des premières librairies spécialisées en jeunesse de Bruxelles, en 2002.
La librairie À Livre Ouvert - Le Rat Conteur propose donc un secteur jeunesse très développé, un rayon psychologie très fourni de part sa proximité avec le département médecine et santé mentale de l'UCL (Université Catholique de Louvain), une importante section jardinage dynamisé par l'intérêt d'Yves Limauge, actuel responsable d'À livre Ouvert, pour cette matière, un rayon littérature animé par des collabateurs tous passionnés et bien sûr tous les rayons habituels d'une librairie générale sont largement représentés : art, histoire, voyage, vie pratique, bande dessinée, actualité...
La librairie occupe un espace de 300 m² qui vient d'être rénové et compte à ce jour 50 000 ouvrages référencés. Elle partage avec Tropismes, Graffiti et La Licorne, trois autres librairies indépendantes, une même conception du travail qui privilégie avant tout le conseil et le service personnalisé au client et offre une sélection choisie de titres. Une carte de fidélité commune est offerte aux clients.
Avant la fin de l'année, notre site internet sera finalisé et vous pourrez prendre connaissance de nos coups de coeur. L'équipe actuelle, constituée d'une douzaine de libraires, rédige des chroniques de façon mensuelle dans le bulletin nommé Cerise. Nous y annonçons également les conférences et rencontres que nous organisons régulièrement.
Comme disait l'écrivain portugais, Fernando Pessoa, "La littérature est la preuve que la vie ne suffit pas". En effet pour les passionnés que nous sommes, la lecture est bien plus qu'une simple activité. Elle est constituante de notre vie même. Aller à la rencontre d'autres univers, de multiples personnages issus de l'imagination de nos auteurs c'est vivre avec eux un moment empli d'émotions et d'interrogations sur le monde. Certains livres nous habitent longtemps après la fin du temps de lecture.  Cette passion nous tentons de la partager avec vous. Lors de vos visites, nous nous engageons à vous conseiller de bons livres dans la pléthore de l'édition actuelle, en tenant compte des critères qui sont les vôtres. Dire le monde, lire le monde c'est provoquer la rencontre et nous aimons cela.
Pramoedya Ananta Toer
Le Monde des hommes – Buru Quartet I
« À lire ! »




Pascal Garnier
Lune captive dans un œil mort
« Martial et Odette quittent le nord de la France pour acquérir une petite maison dans une résidence privée toute neuve Les conviviales, destinée aux retraités. Elle doit leur assurer le confort, la sécurité et l'animation afin de passer une retraite dorée au soleil. Ils sont les premiers acquéreurs, arrivent ensuite Maxime et Marlène puis Léa. M. Flesh s'occupe de l'entretien du complexe et de sa surveillance, Nadine de l'animation du Club House... Après les apéros d'usage, les bains dans la piscine et autres bronzages ou visites, l'ambiance va peu à peu se détériorer.
Pascal Garnier confirme son talent dans ce roman très maîtrisé tant dans sa construction que dans son écriture. Il distille la tension, crée un suspense effrayant, des effets de surprise jusqu'au climax digne d'un grand roman policier. »




Auður Ava Ólafsdóttir
L’Embellie
« Alors que son mari lui annonce qu’il la quitte et que sa meilleure amie lui demande de prendre soin de son fils pendant quelque temps, la narratrice décide de partir avec son jeune acolyte de quatre ans sur les routes d’Islande en vue d’installer un chalet d’été sur les terres de son enfance. Tumi est un petit garçon autiste sourd et malvoyant. La narratrice angoissée à l’idée de devoir improviser dans le rôle de substitut de mère découvre un enfant d'une grande sensibilité. Au fil du voyage, les liens se tissent et sa relation avec Tumi se révèle passionnante et émouvante. De Reykjavík aux lointaines terres isolées de l’est, les rencontres et les découvertes s’égrènent. Au fil des réflexions de la jeune femme, Auður Ava Ólafsdóttir, auteur de Rosa candida, tient ses promesses et continue de nous enchanter avec sa voix unique dans un deuxième roman délicat et touchant. »




Benny Barbash
Monsieur Sapiro
« Voler l'identité de quelqu'un qu'on appelle au téléphone dans un grand hôtel israélien, telle est l'idée folle qui traverse l'esprit d'un homme en mal d'aventures, Miki. Pour ce publicitaire, c'est l'occasion ou jamais de changer de vie. Et voici notre héros embarqué dans la peau d'un faussaire, amant vigoureux de la femme du riche amateur d'art mourant qui l'a engagé.Tous les fantasmes sont permis pendant ce temps d'hésitation, prend-il l'appel ou ne le prend-il pas, pour cet homme en mal de vivre, qui tourne en rond avec une femme qu'il n'aime plus mais n'ose pas quitter. Il y a une grande jubilation à lire ce livre en train de s'écrire, à suivre les méandres de la pensée de son héros, un homme ordinaire qui rêve d'exploits à sa mesure, ceux-ci tournant le plus souvent autour de la séduction et du sexe et puis, comme à l'accoutumée, Benny Barbash distille avec subtilité son ironie, voire son cynisme. A lire ! »

Karine Pourtaud




Benny Barbash
Little Big Bang
« Qui l'aurait cru ? Mais oui, en décidant de faire un régime, le père du narrateur va déclencher un "little big bang". Et tout le monde va s'en mêler : sa femme, son père, sa mère, tout le monde va tenter de l'aider jusqu'au grand spécialiste de la culture d'oliviers palestinien. Car figurez-vous qu'après un régime à base d'olives le malheureux développe une drôle de maladie : un olivier lui pousse dans l'oreille. Cette fable hilarante est menée avec brio par Benny Barbash qui, l'air de rien, nous plonge dans les problématiques politiques actuelles de l'état d'Israël. A savourer sans modération. »

Karine Pourtaud




Lee Seung-U
La vie rêvée des plantes
« Kihyon voue à son grand-frère une véritable adoration et souffre d'un complexe d'infériorité alimenté par ses parents qui mettent tous leurs espoirs dans l'avenir prometteur de photographe de son frère. Mais voilà que tout s'écroule quand celui-ci perd ses deux jambes à l'armée et sombre dans l'épilepsie. Kihyon désœuvré décide d'ouvrir un bureau de détective privé et se voit contraint d'espionner sa propre mère pour un mystérieux commanditaire. La situation se complique lorsqu'il s'éprend follement de l'ancienne petite amie de son frère. Confronté à d'obscurs secrets de famille, Kihion confesse tout au long du récit sa lourde culpabilité, son espoir insensé d'être aimé. Empli de délicatesse et d'une violence bestiale, La vie rêvée des plantes irradie son pouvoir quasi hypnotique sur le lecteur. Un livre énigmatique et pénétrant. »




Marcus Malte
Garden of love
« L'inspecteur Alexandre Astrid reçoit un manuscrit anonyme dont le titre "Garden of love" fait référence à un poème de William Blake. Mais ce texte ne parle que de lui, de son passé qu'il préfèrerait oublier : ses trahisons amoureuses, son étrange amitié avec Edouard, un garçon diabolique, dangereux. Le mystérieux auteur entame avec Alexandre Astrid un jeu pervers et brouille les pistes. L'inspecteur n'a d'autre choix que d'enquêter sur l'expéditeur du manuscrit pour en finir avec ses vieux démons. Une œuvre brillamment construite, qui parle de perversion et de schizophrénie et qui oblige le lecteur à faire travailler ses méninges pour rassembler les pièces de ce puzzle maléfique. »




Jean-Marie Blas de Roblès
Là où les tigres sont chez eux
« Eléazard von Wogau, français marié en instance de divorce avec Elaine et vivant au Brésil, doit annoter un livre sur Athanase Kircher. Ce célèbre moine jésuite a consacré sa vie à la recherche dans plusieurs domaines : décrypter les hiéroglyphes, inventer une machine pour voler... Son univers est riche en expériences et en pérégrinations en tout genre. De chapitre en chapitre, Blas de Roblès nous fait partager les aventures du jésuite au XVIIème siècle puis, dans le Brésil moderne, d'Elaine archéologue partie à la recherche de fossiles dans la jungle, de Moéma leur fille, qui, complètement paumée, essaie de trouver un sens à sa vie et enfin, du prénommé Eléazard, héros inquiet de ce roman foisonnant. Un vrai coup de cœur parmi les prix littéraires qui viennent d'être attribués. »




Gudrún Eva Mínervudóttir
Pendant qu'il te regarde tu es la Vierge Marie
« Ce livre à l'image de son titre nous raconte des histoires où tout n'est pas tout à fait normal. L'auteur se joue de la logique comme de la causalité. Entre douceur amère, drôlerie et humour décalé, avec une simplicité de style et une beauté de la langue, la jeune écrivaine islandaise nous promène dans un réel où des situations anodines dérapent, quelque part, entre la banalité quotidienne et l'imaginaire, le rêve, la cocasserie. Fait de courts chapitres écrits à la première personne, passant du féminin au masculin, de la joie d'un jour d'été à des ambiances plus inquiétantes, ce livre opère un charme subtilement empoisonné, celui d'une prose qui, sous des airs de ne pas y toucher, sème une étrange confusion dans notre esprit de lecteur ainsi qu'un irrésistible désir de ne pas en finir. »




Benny Barbash
My First Sony
« Yotam, petit garçon d'une dizaine d'années, enregistre tout sur son magnétophone Sony pour retenir une trace des siens, de la vie qui passe et trouver sa propre place dans le monde. À travers lui, les autres personnages du roman prennent vie : ses parents, à l'histoire d'amour plutôt chaotique, Tsvi, le grand-père paternel qui dévoile son secret quelques semaines avant de mourir, ou encore Noé, rescapé de la Shoah. C'est en fait, sous la plume tourbillonnante de Barbash, toute la société israélienne qui défile : religieux et laïcs, partisans de gauche et de droite, rescapés et jeune génération. Un jeune talent à découvrir. »