éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Littérature iranienne


  Tous     Grands formats     Livres numériques     Poches Z/a

trier par   Date de parution   Auteur   Titre

Zoyâ Pirzâd
C’est moi qui éteins les lumières

Roman traduit du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Immense succès en Iran, C'est moi qui éteins les lumières est le premier livre d’une romancière adulée de ses lecteurs. Un beau portrait de la communauté des Arméniens d’Iran.




Fariba Vafi
Un secret de rue

Roman traduit du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Homeyra se souvient de son enfance iranienne qui, loin de se limiter au foyer, déborde joyeusement, dramatiquement, à tout le voisinage.




Zoyâ Pirzâd
Le Goût âpre des kakis

Nouvelles traduites du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Prix Courrier International du meilleur livre étranger 2009
Zoyâ Pirzâd explore la vie de couple en Iran avec lucidité, tendresse et une certaine nostalgie.




Zoyâ Pirzâd
Un jour avant Pâques

Roman traduit du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Roman écrit à la première personne, celle d’un narrateur penché sur son passé, Un jour avant Pâques raconte la vie d’une famille arménienne et du milieu musulman dans laquelle elle évolue pour le meilleur et pour le pire.




Zoyâ Pirzâd
On s’y fera

Roman traduit du persan (Iran) par Christophe Balaÿ

Portrait subversif d'une société pleine de contradictions et destin exemplaire d'une femme passionnante, aussi drôle et attachante qu'une héroïne de Jane Austen.





Zoyâ Pirzâd
Comme tous les après-midi

Nouvelles traduites du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Par la simplicité et la sobriété de son style, Zoyâ Pirzâd épingle comme un papillon rare la fuite du temps et déjoue d’un regard incisif les pièges de la vie qui passe.




Zoyâ Pirzâd
L’Appartement

Nouvelle traduite du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Zoyâ Pirzâd explore sous divers angles, avec subtilité, lucidité, tendresse et une certaine nostalgie, la vie de couple en Iran. Une quête passionnante et universelle magnifiquement décrite dans l’Appartement.
Pour prolonger la lecture, découvrez le Goût âpre des kakis, de Zoyâ Pirzâd, recueil dont est issue la nouvelle l’Appartement.






Zoyâ Pirzâd

Romancière, nouvelliste hors pair, Zoyâ Pirzâd, née à Abadan d’un père iranien d’origine russe et d’une mère arménienne, fait partie de ces auteurs iraniens majeurs qui ouvrent sur le monde l’écriture persane sans rien céder de leur singularité. Découverte par Zulma en 2007, elle a reçu le Prix Courrier International du meilleur livre étranger en 2009 pour le Goût âpre des kakis.

Après C’est moi qui éteins les lumières (Z/a, mai 2013), Zulma reprend dans sa collection de poche Comme tous les après-midi, qui a permis au public français de découvrir Zoyâ Pirzâd.