éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Coups de cœur des libraires


Librairie Lucioles
Coup de cœur de Michel Edo
Librairie Gargan'mots
Georges-Olivier Châteaureynaud, dans les onze nouvelles qui constituent son magnifique recueil Singe savant tabassé par deux clowns, en poche cette année aux très jolies éditions Zulma, creuse des sillons dans les habitudes pour bouleverser nos attentes. Entre autres : des déesses déchues, un voyage dans les limbes, une femme qui court sous la foudre. Il se concentre sur ces petites vies qui sont les nôtres, où le merveilleux fait défaut, où les regrets sont nombreux. Il tente des alternatives bancales, comme un physicien fou de la langue qui croit pouvoir changer les choses en inventant, grâce aux mots, des solutions difformes. C'est un livre qui dresse une galerie de portraits originaux, inattendus par leur évidence même. Il redonne la parole à tout un chacun et ouvre comme un mineur fou des voies d'or à travers le calcaire. Un peu de paradis dans chaque caniveau. Que ce livre ait en plus reçu le Goncourt de la nouvelle en 2005 lors de sa parution ne devrait que vous poussez à vous y plonger. Quentin Leclerc
Librairie Coiffard
Coup de cœur de Véronique Marchand.
Librairie Mille et une pages
« En général, tout commence bien, ou au moins normalement. Et puis, insensiblement, on sent que l'on glisse ailleurs. Georges-Olivier Chateaureynaud a ce talent-là, celui d'un Edgar Poe ou d'un David Lynch, de faire vaciller mine de rien le réel. Chacun des onze textes réunis dans ce recueil qui obtint, lors de sa sortie en grand format en 2005, le Prix Goncourt de la nouvelle, propose ainsi un univers très particulier où l'on ne cesse de frôler l'étrange et l'absurde, comme si la folie, douce ou cruelle, prenait les commandes. Il y a cette ancienne actrice défigurée par la foudre et qui se met à courir sous l'orage ; il y a ce taxi qui emprunte une rue ne menant nulle part ; il y a une drôle de ville où est installée une machine à s'autofusiller, chacun selon ses moyens… Mais tout autant que l'originalité des histoires ou de l'atmosphère, c'est la langue de Chateaureynaud qui séduit par sa précision, sa méticulosité, son absence d'effets et cette ironie sous-jacente tapie sous chacun des récits, une langue qui sait comme peu d'autres ouvrir des abîmes sous les pieds de ses personnages et dans l'esprit de ses lecteurs. Chacune de ces nouvelles est ainsi à la fois délicieusement noire et grinçante : on y prend un formidable plaisir que l'on savoure longtemps entre chaque histoire. »
Librairie Georges
« Châteaureynaud, l'un de nos meilleurs stylistes, renoue avec la grande tradition du conte fantastique. Sa prose élégante, à la fois précise et enchantée, nous entraîne dans un fascinant univers en forme de kaléidoscope. Après avoir lu ce livre, vous ne direz plus jamais que les recueils de nouvelles sont ennuyeux ! » (Goncourt de la nouvelle 2005)