éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Coups de cœur des libraires


Librairie L’Écume des Pages
Le coup de cœur de Guillaume Le Douarin.
Librairie Lettre et Merveilles
« À la fois touchant et cocasse […] un délicieux roman à savourer sans conditions. » Mélanie Le Loupp
Stanislas
« Encore une fois les personnages sont très attachants, et on les suit volontiers dans leur quête d'une nouvelle vie simple et aux petits plaisirs exquis ! » Marie Mannevy
Librairie Goulard
Le coup de cœur d'Anne Moutin.
Librairie La Mandragore
« La narratrice est aussi attachante que dans Rosa candida, et l'on suit avec bonheur ses pérégrinations à travers l'Islande, pays fascinant. On est tellement bien avec elle et le petit Tumi que l'on ralentit la lecture pour ne pas finir trop vite. Bref, un régal, à la hauteur de mon attente ! » Laëtitia
Librairie & Curiosités
‎« L'Embellie est un merveilleux roman, doux et délicat, un roman de remise en question, d'apprentissage. »
Le Préambule
Le coup de cœur de Patricia Daniel.
Librairie Le Passage
« L'auteur n'est-elle pas une fée pour nous enchanter comme elle le fait ? Tel un philtre magique s'échappant des pages, un sourire s'accroche sur nos lèvres pour ne plus nous quitter bien longtemps après la lecture de ce magnifique roman. » Christian Gautier
Librairie Plein Ciel
Coup de cœur de Gilda Stammler.
La Colline aux livres
« Dur dur d'être femme indépendante. Plus encore si une “bonne” amie vous confie son gosse pour quelques semaines…C'est ce qui arrive à notre narratrice, fraîchement plaquée par son mari pour une autre… plus responsable. Une traversée de l'Islande complètement loufoque, ses paysages enneigés, ses rivières, ses recettes de cuisine et des rencontres innombrables ! » Sara
Librairie La Traverse
« Comme une carte du tendre en noir et blanc. Une femme à la vie approximative entreprend un road movie en compagnie d'un enfant sourd, tout petit avec de grosses lunettes. Direction plein est sous une pluie douce de novembre pour s'inventer un quotidien sans entrave. Ou le voyage tellurique, magique, décalé, illuminé de rencontres improbables et surréelles de deux êtres un peu paumés qui vont se révéler l'un à l'autre. Et de voir poindre une incertaine mais possible embellie. Un conte en 64 chapitres et 47 recettes de cuisine où seul le cœur a sa raison. » Doris et Caroline
Librairie Vaux Livres
« La narratrice a trente trois ans, son mari la quitte, et sa meilleure amie Audur est enceinte de jumeaux. Hospitalisée, Audur lui confie son enfant, un jeune garçon différent, prothèses auditives, grosses lunettes déformantes. Quelque peu désemparée, elle n'a pas élevé d'enfants et les a peu fréquentés, elle hésite à l'accueillir. Venant de gagner à la loterie, cette femme libre décide de partir avec sa vieille voiture, de l'emmener visiter son île, un voyage pour se découvrir, s'apprivoiser. L'attachement ne fera que croître au fil des kilomètres, l'enfant saura lui faire ressentir la place qu'elle a prise à ses côtés (“Je t'avais dit qu'il te changerait”). Ses souvenirs, ses rêves et ce tour de l'île apaiseront peut-être son passé et lui ouvriront un nouvel horizon. Le voyage est joyeux, rythmé. Les péripéties attendrissantes de ce couple dans cette île singulière, poétique et pluvieuse, la liberté et le détachement de cette femme suscitent une complicité réelle avec le lecteur qui retrouve avec joie toute l'humanité et l'amour de la vie déjà instillés dans Rosa candida avec un zeste de cocasserie en sus. » Max Buvry
À livre ouvert
« Alors que son mari lui annonce qu'il la quitte et que sa meilleure amie lui demande de prendre soin de son fils pendant quelque temps, la narratrice décide de partir avec son jeune acolyte de quatre ans sur les routes d'Islande en vue d'installer un chalet d'été sur les terres de son enfance. Tumi est un petit garçon autiste sourd et malvoyant. La narratrice angoissée à l'idée de devoir improviser dans le rôle de substitut de mère découvre un enfant d'une grande sensibilité. Au fil du voyage, les liens se tissent et sa relation avec Tumi se révèle passionnante et émouvante. De Reykjavík aux lointaines terres isolées de l'est, les rencontres et les découvertes s'égrènent. Au fil des réflexions de la jeune femme, Auður Ava Ólafsdóttir, auteur de Rosa candida, tient ses promesses et continue de nous enchanter avec sa voix unique dans un deuxième roman délicat et touchant. »
Librairie Bain d’Encre
Coup de cœur de la librairie.
L’Esprit Livre
« À traduire onze langues en islandais la narratrice a pris l'habitude de tourner onze fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Il y a pourtant des sentiments qu'on ne peut taire trop longtemps, en particulier au pays des volcans et des mers de cendres. Pour éviter l'explosion et fuir la grisaille notre trentenaire va prendre la route, le fils de sa meilleure amie dans ses bagages. Le voyage initiatique de ces deux “être-anges” au grain de folie prononcé sera plein d'humour et de belles rencontres. »
Le Furet du Nord - Arcueil
« J'adore ! L'Embellie est comme une petite étoile filante laissant une poudre de finesse et de charme discret sur cette rentrée littéraire. Magnifique ! » Bénédicte Bonnouvrier
Le Comptoir des mots
« Sur les routes d'Islande aux côtés d'une femme et d'un jeune garçon tous les deux en quête d'eux-mêmes. Tendre et émouvant, l'Embellie est aussi un roman optimiste qui ne manquera pas de vous faire sourire… Bonne lecture ! »
Librairie Coiffard
Coup de cœur de Léa Payen.
Librairie Quantin
 « Un roman qui porte bien son nom… Une trentenaire fraîchement quittée par son mari décide de partir pour le nord de l'Islande afin de se retrouver. Au cour de son errance islandaise, elle va faire de très belles rencontres, parfois cocasses, sublimées par la beauté des paysages décrits. Un voyage intime, initiatique et humain procurant ainsi à ce roman une certaine et poésie de la vie. » Cécile Lambert   
La lettre écarlate
« Rosa Candida m'avait enchanté et c'est avec envie que j'ai ouvert enfin l'Embellie. Une très belle histoire pleine de sentiments, d'émotions, d'humour, de rencontres, de regards et de réflexions sur la vie ! Une narration intime et très féminine à lire avec modération pour savourer l'écriture. Et puis pour pimenter le tout, une quarantaine de recettes bien islandaises. J'ai partagé ma lecture avec mon épouse et donc je le lui abandonnais pour le lui reprendre avec bonheur dès que je le pouvais ! À ajouter dans son menu de lectures d'automne et d'hiver devant une bonne flambée. »
Les Vraies Richesses
« Précédant le magnifique Rosa candida, l'Embellie raconte l'histoire d'une femme, la narratrice, que son mari vient de quitter et qui se voit confier par sa meilleure amie, Auður, qui va accoucher, son fils de quatre ans, Tumi, presque sourd et portant des lunettes à forts verres correcteurs. Avec cet étrange petit bonhomme notre narratrice/traductrice décide après deux coups de pouce du destin de partir à la redécouverte de son “île noire” vers les lieux de son enfance. De ce périple naîtra une relation attachante entre cet enfant étrange et notre narratrice qui cherche à reconstruire sa vie. Livre plein d'humanité décrivant avec beaucoup de tendresse ce personnage féminin embarqué dans une équipée aux allures de reconstruction intérieure. » Philippe Soussan
Librairie les Volcans d’Auvergne
« Un road trip tout en surprise et en délicatesse qui offre au lecteur une bonne bouffée de fraîcheur islandaise ! Un des coups de cœur de la rentrée. » Adrien
Librairie Mollat
« L'Embellie est un livre rare à la fois mystérieux et merveilleux dans lequel on se laisse embarquer avec un plaisir inaltérable. » Fleur Aldebert
L’Escampette
« Il y a chez la grande romancière islandaise – dont on garde en mémoire le merveilleux Rosa candida – un tel emportement rieur, une telle drôlerie des situations comme des pensées qui s'y attachent, que l'on cède volontiers à son humour fantasque, d'une justesse décapante mais sans cruauté, terriblement magnanime. Vrai bain de jouvence littéraire, ses romans ressemblent à la vie. »
Raconte-moi la Terre
« C'est une grande bouffée d'air que l'on prend avec ce roman plein de charme et d'humour ! On savoure immédiatement cette histoire fraîche, drôle et émouvante, où l'auteur excelle à décrire ses personnages, leurs relations et les plaisirs minuscules de leur existence. On lit, et avec le sourire ! »