éditions zulma
Nouveautésà paraîtreactualités1000 librairiesforeign rightscontact


céytuapuléeIntranQu’îllitésNumériqueNewsletter


Ateliers d’écriture & jeux littéraires
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Votre email :
Jeux littéraires

Retrouvez nos Jeux littéraires dès septembre 2013, en même temps que la nouvelle édition du Nouveau Magasin d’écriture, de Hubert Haddad.
      imprimer

Littérature — collection de poche Z/a



trier par   Date de parution   Auteur   Titre

Marie Vieux-Chauvet
Amour, Colère et Folie

Postface de Dany Laferrière
de l’Académie française

« Voilà que quarante-six ans après qu’on l’a réduite au silence (l’horreur absolue pour un écrivain), la voix claire et pure de cette romancière lucide et indomptable refait surface. Une dernière chance pour entendre son chant. »

Dany Laferrière





Kei Miller
L’authentique Pearline Portious

Roman traduit de l’anglais (Jamaïque) par Nathalie Carré.
Kei Miller, en véritable alchimiste, nous offre un objet de pure beauté. L’histoire extraordinaire d’Adamine Bustamante, puissante prophétesse jamaïcaine, qui paiera cher ses dons une fois exilée à Londres.




Abdourahman A. Waberi
Aux États-Unis d’Afrique

Roman
Entre politique-fiction et conte voltairien, Aux États-Unis d’Afrique illustre de manière éclatante, malicieuse, grave, l’injustice ordinaire à l’échelle du monde.




Zoyâ Pirzâd
C’est moi qui éteins les lumières

Roman traduit du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Immense succès en Iran, C'est moi qui éteins les lumières est le premier livre d’une romancière adulée de ses lecteurs. Un beau portrait de la communauté des Arméniens d’Iran.




Dany Laferrière
Le Charme des après-midi sans fin

À cette seule évocation – le Charme des après-midi sans fin – on rêve aux jours délicieux de l’enfance et de l’adolescence. Et c’est tout le petit monde gravitant à Petit-Goâve autour de Vieux Os qui vient nous griser...




Zoyâ Pirzâd
Comme tous les après-midi

Nouvelles traduites du persan (Iran) par Christophe Balaÿ
Par la simplicité et la sobriété de son style, Zoyâ Pirzâd épingle comme un papillon rare la fuite du temps et déjoue d’un regard incisif les pièges de la vie qui passe.




Pascal Garnier
Comment va la douleur ?

Roman
Bernard, un loser candide rencontre Simon, un dandy tueur à gages,  et le hasard fait bien les choses : Simon a de l’argent, et Bernard, tout son temps. Il sera son chauffeur pour sa dernière mission. 
Pascal Garnier met en scène avec lucidité, humour et un trésor de délicatesse un périple improbable, pour un tandem incongru.




Hubert Haddad
La Condition magique

Grand Prix du roman de la SGDL
Un roman prodigue, un roman philosophe autour de la figure du grand Descartes, emblème de la raison triomphante ou planche de salut.




Enrique Serpa
Contrebande

Roman traduit de l’espagnol (Cuba) par Claude Fell — Présenté par Eduardo Manet
Dans les années vingt à Cuba, la contrebande d’alcool est bien plus lucrative que la pêche au mérou. C’est donc sans mal que Requin, capitaine de la Buena Ventura, persuade l’armateur de miser tout ce qui lui reste sur un voyage vers les États-Unis.




Dany Laferrière
Le Cri des oiseaux fous

Roman

Maintenant que son ami Gasner vient d'être assasiné par les tontons macoutes, Vieux-Os ne peut plus rentrer chez lui. Commence alors une folle nuit où, accompagné par les dieux vaudou, il parcourt les rues de Port-au-Prince pour dire adieu à ses amis et à ses amours, avant de prendre l’avion pour Montréal, qui ne l’attend pas.




R. K. Narayan
Dans la chambre obscure

Roman traduit de l’anglais (Inde) par Anne-Cécile Padoux
Le sublime portrait d'une femme qui se révolte.




David Toscana
El último lector

Roman traduit de l’espagnol (Mexique) par François-Michel Durazzo – Prix Antonin Artaud France-Mexique
Dans le petit village d’Icamole, Remigio découvre le corps d’une fillette inconnue… Entre réalisme et fantastique, une réflexion virtuose sur les enjeux de la fiction, par l'un des auteurs mexicains les plus inventifs de sa génération. Jubilatoire.




Auður Ava Ólafsdóttir
L’Embellie

Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson

C’est la belle histoire d’une femme libre et d’un enfant prêté, le temps d’une équipée hivernale autour de l’Islande.





Ferenc Karinthy
Épépé

Roman traduit du hongrois par Judith et Pierre Karinthy – Présenté par Emmanuel Carrère
Budaï, brillant étymologiste hongrois, se rend à Helsinki pour un congrès de linguistique lorsque son avion atterrit inexplicablement dans une mégalopole inconnue. « Ce qui me paraît absolument certain, c’est que Perec aurait adoré Épépé. » Emmanuel Carrère




Dany Laferrière
Le Goût des jeunes filles

Roman
Histoire de la conquête de la sensualité par un adolescent, le Goût des jeunes filles est aussi une chronique haïtienne. Ces jeunes filles insolentes n’ont peur de rien, s’étourdissent à danser, à jouir de la vie, et n’obéissent qu’à leurs propres lois. Plus encore qu’un roman d’initiation, un roman d’exaltation.




Jacques Roumain
Gouverneurs de la rosée

Roman
« Jacques Roumain a écrit un livre qui est peut-être unique dans la littérature mondiale parce qu’il est sans réserve le livre de l’amour. » Jacques Stephen Alexis




R. K. Narayan
Le Guide et la Danseuse

Roman traduit de l’anglais (Inde) par Anne-Cécile Padoux

« Une satire grinçante qui dénonce l’imposture d'un prophète et la crédulité de ses adeptes. »  Lire
Une fiction aventureuse, un faux gourou, les chimères des passions, et l’humour inimitable du grand Narayan !




Pascal Garnier
Les Hauts du Bas

Roman
Un vieux monsieur très riche, arrogant et irascible. Sa dame de compagnie, entièrement dévouée... Une grande maison dans la Drôme et les vautours qui rôdent.
Aux côtés de Thérèse, Édouard Lavenant retrouve le goût de vivre.




Georges-Olivier Châteaureynaud
L’Autre Rive

Roman
Grand Prix de l’imaginaire
« Y aura-t-il quelqu’un pour offrir ce livre à Jean-Pierre Jeunet ou à Tim Burton ? » Marine Landrot, Télérama.




Jean-Marie Blas de Roblès
Là où les tigres sont chez eux

Prix Médicis 2008 — Prix du roman Fnac 2008 — Prix du Jury Jean Giono 2008

Roman palimpseste qui joue à merveille des mises en abyme et des vertiges.





1 . 2 >


Georges-Olivier Châteaureynaud

Lauréat du Prix Renaudot en 1982 pour la Faculté des songes et du Goncourt de la Nouvelle en 2005 pour Singe savant tabassé par deux clowns, Georges-Olivier Châteaureynaud fouille et exhume l’inattendu en toute chose comme un magicien dans un cabinet de curiosités. D’où cette écriture d’une puissance parfois lunaire qu’Edgar Allan Poe n’eût pas désavouée. L’Autre Rive a été couronné par le Grand Prix de l’Imaginaire.